Blog

À boire et à manger

5 choses indispensables à savoir sur la noix de coco

par FDL le

Share
Facebook Twitter ShareAddThis
5 choses indispensables à savoir sur la noix de coco

La première chose à savoir est que la noix de coco n’est pas une noix. Il s’agit en effet d’une drupe, un fruit charnu à noyau, contenant un seul noyau. C’est la première des curiosités de la noix de coco, un ingrédient toujours plus utilisé en cuisine alors qu’il y a une dizaine d’années, on se contentait de la manger en tranches sur la plage. Ses caractéristiques nutritionnelles valent la peine de s’y intéresser. Il suffit de penser aux nombreuses utilisations de l’huile de noix de coco, extraite du copra et qui a de nombreuses applications dans le domaine de la santé et de la beauté : pour l’hygiène dentaire, l’extension des cils, le soin des cheveux, l’augmentation du taux métabolique de base. Le xylose, le sucre dérivé du bois et du copra de la coco, est un édulcorant de l’indice glycémique de base (35 contre 50 pour le sucre muscovado et 80 pour le sucre raffiné). C’est la matière première pour le xylitol, un ingrédient très utilisé pour le chewing-gum, les édulcorants, les friandises et les dentifrices.

Voici donc 5 curiosités sur la noix de coco :

1 – Pour commencer

Photo : Precious Timber

Le mot coco vient de l’espagnol coco, qui signifie « tête » ou « visage » (de singe) évoquée par les nœuds du bois sur la coque poilue. Dans l’imaginaire collectif, la palme de cocotier et les Caraïbes ne font qu’un. Pourtant, les premières palmes de cocotier sont originaires du Pacifique et de l’Extreme Orient et furent plantées à Portorico en 1625 par un prêtre appelé Diego Lorenzo. La palme de cocotier s’appelle Cocus Nucifera et est l’une des dix plantes les plus importantes de notre planète. En général elle vit longuement, pouvant atteindre jusque 80 ans.

2 – Les sans alcool

  Photo : Pure Coco

La coco se boit également. L’eau de coco contenue dans la coco encore jeune est riche de vitamines, sels minéraux et autres nutriments. C’est pour cela que c’est une boisson naturelle parfaite et toujours plus populaire – pour les sportifs en particulier, et en général pour se réhydrater. Elle favorise la circulation, la digestion et protège le système cardio-vasculaire et immunitaire. Elle est très précieuse pendant la grossesse dans la mesure où elle permet de réguler le niveau de liquide amniotique. Le lait de coco en revanche est tout autre chose. Il s’obtient en pressant la coco gratté jusqu’à en extraire un jus, filtré avec ou sans eau. Une fois obtenu, le lait et laissé au repos au frais, ce qui produira la crème de coco en séparant le liquide et le dépôt en superficie.

3 – L’alcool de coco

  Photo : A Beautiful Mess

Neera est le nectar de la palme, également appelé « sweet toddy », extrait de son inflorescence. Particulièrement très nourrissant et au goût subtil et délicieux, il suffit de quelques heures à température ambiante pour commencer la fermentation, se transformant ainsi en alcool de palme aussi appelé “sweet toddy”. Il est aussi utilisé à la place du levain pour préparer le pain traditionnel mangé au petit-déjeuner dans l’état indien du Kerala. Aux Philippines, dans la province de Quezon, en revanche, ils produisent de grandes quantités de Lambanóg, la vodka de coco. Il s’agit d’un alcool distillé à partir de la lymphe des fleurs de coco encore fermées, qui arrive à un taux d’alcool entre 40 et 45 degrés.

4 - L'utile et l'agréable

        

Une des plus extraordinaires propriétés de l’huile de coco est qu’elle réduit l’apport calorique du riz. Et pas de peu : entre 50 et 60% de moins ! Ce résultat est le fruit d’une recherche récente du College of Chemical Sciences di Colombo, Sri Lanka. Pour cela, il suffit d’ajouter une cuillère d’huile de coco dans la cuisson et ensuite de laisser reposer pendant 12 heures avant de le manger. La procédure augmente en effet la concentration d’amidon résistant, qui n’est justement pas digéré dans l’intestin grêle et qui de ce fait n’est pas transformé en glucose.

5. Irrésistiblement coco

Photo : Ayysa

Dans la culture gastronomique asiatique, la noix de coco est très présente dans les préparations culinaires les plus variées. Depuis le 'Uruttu chanmanti, un chutney de coco préparé en Inde du sud avec des épices qui changent selon les régions (mais en général il y a toujours des piments, du gingembre et de l’échalotte) au Kẹo dừa, des bonbons de coco typiques de la province de Bến Tre, également appelée « terre des cocos ». Il Rendang, plat originaire de l’île de Sumatra et classé en 2011, premier des 50 meilleurs plats au monde par la CNN (World's 50 Most Delicious Foods della CNN), un sondage réalisé auprès de 35.000 personnes et un curry de bœuf caramelisé cuit dans le lait de coco.

Tags