Blog

À boire et à manger

Astuces et conseils pour bien choisir ses légumes d'hiver

par FDL le

Share
Facebook Twitter ShareAddThis
Astuces et conseils pour bien choisir ses légumes d'hiver

« Achetez les produits de saison », un slogan clé du shopping alimentaire. Pour une simple raison : lorsqu’ils sont de saison, les légumes ont meilleur goût, ils sont plus nutritifs et coûtent moins cher. Donc la première règle du shopping : découvrez ce qui pousse près de chez vous. La question est banale mais connaissez-vous le nom d’au moins cinq légumes d'hiver de votre région ? Jusqu’à fin février, les marchés européens sont bien fournis en brocolis, choux de types variés, choux fleurs, cardons, carottes, bettes à carde rouge, endives, navets, fenouils, radis, citrouilles, épinards et betteraves.

Le moyen le plus efficace pour bien choisir est de bien regarder les légumes : leurs couleurs doivent être lumineuses. Les trous et les parties trop foncées sont de très mauvais signes. Les légumes doivent être fermes : les rides montrent qu’ils sont âgés, tout comme chez les êtres humains. Aussi, lorsque vous faites vos courses de légumes, « la théorie des bords » s’applique : comme avec les autres ingrédients, lorsqu’un légume devient trop vieux il commencera à s'abimer sur les bords avant le centre ou les autres parties.

Lorsque vous achetez vos légumes rappelez-vous que :
- Choisir les produits bios est plus prudent parce que presque tous les pays interdisent l’utilisation de conservateurs dans les légumes issus de l’agriculture biologique.

- Un bon légume n’a pas forcément une apparence parfaite : une forme irrégulière démontre qu’il n’a pas subi de manipulation particulière pour le marché et indique souvent qu’il aura meilleur goût.

- Évitez les laitues ou légumes à feuilles qui ont l’air plus petits que d’habitude : les feuilles extérieures ont probablement été supprimées pour dissimuler les défauts ou un manque de fraicheur.

Quelques astuces pour choisir les légumes d’hiver
Les carottes. Choisissez toujours celles avec des fanes vertes : les carottes plus vieilles deviennent noires avec des fanes desséchées.

Les brocolis. Lorsqu’ils ne sont plus frais, les bourgeons sur les grappes deviennent jaunâtres : ce qui veut dire qu’ils vont fleurir. De même pour les choux de Bruxelles. Les choux, qui appartiennent à la même famille, noircissent sur la surface en vieillissant.

Les épinards. Riche en fer et en lutéine, c’est un des aliments les plus alcalins et donc ils sont très utiles pour régulariser le pH du corps. Lorsqu’il vieillit ils perdent aussi ses propriétés, donc cherchez les feuilles les plus vertes, les tiges les plus intactes sans parties jaunes. Ne gardez-pas les épinards pour plus de trois jours.

Les pommes de terre. Méfiez-vous des pommes de terre trop propres : nous ne savons rien des procédés de nettoyages industriels et des résidus de terre sont des signes d’authenticité. La surface extérieure doit être ferme, sans tâches et ne doit surtout pas avoir de pousses, sinon la pomme de terre développera de la « solanine » ; une substance alcaloïde toxique en concentration de plus de 400 mg par kilo de pommes de terre.

Les artichauts. Que l’artichaut ait des épines ou non, ses feuilles doivent être serrées étroitement et sa tête doit être ferme et sans défauts. Les plus petits sont plus tendres. Un cœur d’artichaut qui est trop frisottant est indicateur d’un manque de fraicheur.

Un dernier conseil : rien ne sert d’acheter des légumes d'hiver frais pour les laisser moisir dans le réfrigérateur, en général il flétrissent au bout de deux jours, mais en les arrosant d’eau glacée, vos légumes seront de nouveau présentables.

Tags