Blog

À boire et à manger

5 astuces pour démarrer son premier potager sans se planter !

par le

Share
Facebook Twitter ShareAddThis
5 astuces pour démarrer son premier potager sans se planter !
Photo Sabin Paul Croce/Flickr

Cultiver son propre potager est plutôt plaisant. Outre la satisfaction d'une activité en lien avec la nature, faire pousser ses légumes permet de réaliser quelques économies et de manger des produits dont on connaît l'origine et les conditions de culture. Voici quelques conseils avant de se lancer, pour être sûr de se retrouver avec un premier potager viable.

Bien choisir ses légumes

Selon la saison

Si les différentes variétés de légumes se récoltent à une saison bien précise, il en va de même pour les semis. Ainsi, on ne plante pas des betteraves à la même période que des oignons ou des tomates. Pour connaître le mois adéquat, renseignez-vous auprès d'un maraîcher ou même sur Internet.

Selon la difficulté de plantation

Si vous n'avez jamais mis les mains dans la terre, commencez par des plantations dites « faciles », comme les petits pois, les haricots ou le maïs qui ont la particularité de pousser quasiment toutes seules. Vous pouvez également choisir des légumes racines, tels que la betterave, le radis, le navet ou la carotte, dont il suffira d'éliminer les jeunes plants des premières pousses pour donner au légume la place de pousser.

Bien choisir son emplacement

Avant de planter les semis choisies, renseignez-vous sur les besoins du légume à venir. A-t-il besoin de beaucoup d'eau ? De soleil ? D'un sol très terreux ou plutôt rocheux ?

Lorsqu'on débute dans l'art de la culture de légumes, il est souvent conseillé de constituer des carrés potager, soit une surface précise délimitée par des planches de bois d'environ 1 m² et 25cm de profondeur. Pour ce type de plantation, il est essentiel de choisir une parcelle ensoleillée de votre jardin, soit assez éloignée de la maison, des murs ou des arbres, pour éviter d'avoir trop d'ombre. Veillez également à implanter vos carrés dans un endroit à l'abri du vent, pour éviter que vos semis ne se fasse la malle à la moindre intempérie.

Préparer son sol

Une fois les graines et l'emplacement choisis, vous devez travailler le sol de votre potager en le bêchant. Ce n'est pas le moment le plus agréable qui soit mais c'est un passage obligatoire pour obtenir des légumes viables. Vous devez également l'ameublir et l'affiner avant de planter et remplir vos carrés de terre végétale ou de terreau en fonction du résultat souhaité. Enfin, évitez de faire vos semis lorsque le terrain est trop humide pour éviter au maximum une pourriture prématurée du légume.

Bien arroser ses semis

Pour avoir des légumes beaux et surtout bons, il n'y a pas que le soleil qui est essentiel, il y a aussi l'eau. A vous de voir à quelle fréquence et en quelle proportion arroser vos semis en fonction de leur nature. Certains légumes auront besoin d'un arrosage régulier quand d'autres pourront pousser sans boire beaucoup.

En fonction des semis, vous pourrez ensuite installer un tuyau d'arrosage micropercé ou encore avec oscillateur. Parfois, un simple arrosoir suffira. Dans tous les cas, veillez à arroser vos plants à la racine et non sur les feuilles déjà sorties de terre, au risque de les brûler.

Éviter également d'arroser lorsque le soleil est à son paroxysme et privilégier un arrosage matinal ou bien en début de soirée.

Et si je n'ai pas de jardin ?

Enfin, si vous vivez dans un appartement ou ne disposez pas d'un espace extérieur suffisamment grand pour y implanter un potager, rien ne vous empêche de cultiver vos plants à l'intérieur. Pour débuter, sachez qu'il est très facile de faire pousser des herbes aromatiques, type basilic, persil ou ciboulette.

Tags