Blog

À boire et à manger

A la découverte des 5 propriétés de l'épeautre intégral

par le

Share
Facebook Twitter ShareAddThis
A la découverte des 5 propriétés de l'épeautre intégral

L'épeautre intégral est bon pour la santé : même si cette idée est bien ancrée dans l'esprit des gourmets, les bienfaits de cette céréale restent encore vagues pour beaucoup. Une céréale à la mode, de plus en plus utilisée dans des recettes, l'épeaure réinvente des desserts traditionnels et des salades et inspire des plats créatifs. Mais pourquoi séduit-il autant ?

Voici 5 curiosités sur la plus ancienne des céréales cultivées, proche du blé.

1. On distingue trois variétés différentes d'épeautre : l’engrain ou petit épeautre (triticum monococcum) qui est proche du farro italien, l’amidonnier ou moyen épeautre (triticum dicoccon) et le grand épeautre (triticum spelta).

2. Le mot farine dérive de « farro », un mot italien qui rappelle que cette céréale qui nous vient de la Rome Antique pour faire le pain (traditionnellement les couples fiancés offraient le Libum farreum, une sorte de crêpe d’épeautre, en offrande au Dieu Jupiter), mais aussi comme base pour fabriquer un plat proche de la polenta.

3. Riche en vitamine E, connu pour ses antioxydants, l'épeautre est également riche en fer, en calcium et en protéines.

4. En Italie, il existe une grande variété de farro, comme celui de Monteleone di Spoleto en Ombrie ou de Monti Lucretili et d’Acquapendente dans le Latium. Toutefois, la variété la plus connue est celle reconnue par l’IGP (Indication Géographique Protégée) de Garfagnana.

5. Dante Aligheri, dans le 13ème chant de l’Enfer de la Divine Comédie, compare la transformation de l’âme à la germination du farro – une autre référence historique qui revendique la noblesse de cette céréale.

Tags