Blog

À boire et à manger

Qu'est-ce qu'un restaurant "fine dining" ? Les chefs répondent

par le

Share
Facebook Twitter ShareAddThis
Qu'est-ce qu'un restaurant "fine dining" ? Les chefs répondent

Qu'est-ce qu'un fine dining restaurant ? Un établissement guindé où l'on sert du champagne bien frais ? Une table gastronomique avec des produits de luxe ?

A l'occasion des #50BestTalks à Barcelone, sponsorisés par S.Pellegrino, nous sommes allés à la rencontre des grands chefs présents pour leur poser la question. Voici leurs définitions.

Anne-Sophie Pic (Maison Pic)

"Je pense qu'un fine dining restaurant est un endroit où l'on vient pour vivre une expérience unique. C'est un lieu où l'on se sent comme à la maison mais où vous souhaitez être surpris. C'est très lié aux émotions - vous ressentez beaucoup de choses dans un restaurant fine dining. Bien sûr, les émotions dépendent des goûts de chacun mais c'est aussi lié à la capacité de toute une équipe et du service en salle de transmettre le ressenti du chef et de sa cuisine."

"Est-ce que la définition du fine dining a évolué ? Bien sûr. C'est très compliqué de touver l'harmonie entre l'innovation et la tradition. Aujourd'hui on ne peut pas dire que la tradition est mauvaise et que l'innovation est bonne. Il faut toujours garder à l'esprit que ce que nous avons aujourd'hui existe grâce à la tradition. Il ne faut pas la jeter à la poubelle."

Mauro Colagreco (Mirazur)

"C'est une question importante. C'est un endroit qui fait appel à la mémoire et à l'art. Je pense que c'est un lieu où l'on ressent des émotions et où l'on retrouve du luxe - mais du luxe nouveau. Avant, il était courant d'avoir un jardin mais aujourd'hui manger quelque chose qui vient de son potager est un luxe. Le luxe a changé."

Rodolfo Guzman (Borago)

"La définition du fine dining a changé - c'est plus ouvert. Cela regroupe le service et la cuisine bien sûr, mais aussi ce qui se cache derrière. Cuisiner à haut niveau c'est pousser toute une équipe, son âme, son corps - ce genre de restaurant peut affecter tout ce qu'il y a autour de façon positive. Le fine dining, si vous voulez l'appeler ainsi, peut avoir un impact sur la société - et encore plus dans le futur."

Ashley Palmer-Watts (Diner by Heston)

"Je pense qu'aujourd'hui les restaurants sont bien plus que des "fine dining" ou autre chose. Tout dépend d'où vous vous trouvez et de la manière dont vous vous sentez face à cette culture gastronomique. C'est un sentiment spécial et une expérience. Au final je dirais surtout qu'il s'agit de faire en sorte que les gens se sentent bien."

"Je pense que la scène gastronomique a changé mais que la qualité, la technique, l'exécution, la pureté et l'équilibre auront toujours leur place."

Mitsuharu Tsumura (Maido)

"Depuis de nombreuses années j'ai toujours la même définition du fine dining restaurant. Pour moi, il s'agit d'un endroit où l'on peut vivre la meilleure expérience possible mais pas de façon formelle. Le lieu n'a pas besoin d'être élégant ou prétentieux. Selon moi, ce doit être un endroit relax, où l'on se sent bichonné, où l'on mange très bien et où l'équipe - car tout ne tourne pas autour du chef - fait tout son possible pour rendre vos rêves réalité."

"Les choses ont beaucoup changé. Avant, le fine dining était un concept totalement différent - différents types d'argenteries, de verres, un service très formal. Aujourd'hui on cherche davantage la connexion avec les gens. On ne cherche pas une simple expérience au restaurant. On se demande aussi ce qu'on va faire après. Nous faisons attention, par exemple, à donner des conseils aux clients - ceux qui viennent d'autres pays par exemple - pour connaître les bons endroits pour boire un verre après le dîner, ce qu'il faut découvrir à Lima, où manger ailleurs que chez nous... Peu importe. Nous pensons qu'un restaurant fine dining doit être comme un ambassadeur pour son pays."

Gaston Acurio (Astrid y Gaston)

"Pour moi c'est une arme. C'est comme une ambassade pour une culture ou un pays. L'occasion d'utiliser ce que vous faites pour focaliser l'attention sur l'environnement ou certains problèmes culturels. Mais bien sûr, c'est un lieu de plaisir, d'inspiration, de recherches pour ouvrir de nouveaux champs et de nouvelles manières de combiner les ingrédients. Aujourd'hui un restaurant sert aussi à lier toute la chaîne alimentaire : les fermiers, les consommateurs, les problèmes de santé, d'environnement, économiques et sociales. D'ailleurs, pourquoi faisons-nous partie du 50 Best ? Car nous célébrons la diversité, les cultures. La gastronomie nous rassemble."

Vladimir Mukhin (White Rabbit)

"Je déteste vraiment le terme de fine dining, vous savez pourquoi ? En Russie, nous avons un gros problème avec les gens qui pensent que le principe du fine dining est de se rendre dans les restaurants les plus chers juste pour se montrer et au final ne rien manger. Mais nous commençons à changer tout cela. Nous commençons à comprendre la cuisine russe. J'ai commencé à voyager à travers la Russie. Pour moi, un restaurant fine dining est comme un laboratoire d'idées. Nous apprenons quelque chose que la cuisine russe et nous le partageons avec les Russes. Si vous allez à Moscou vous trouverez la même chose qu'à New York, Tokyo... Mais si vous allez dans les petits villages vous pouvez trouver des choses très intéressantes. Pour moi, un restaurant fine dining c'est l'occasion de trouver, de comprendre et de partager la cuisine russe et essayer chaque jour d'être meilleur que la veille."

Virgilio Martinez (Central)

"Je ne sais pas si fine dining est le terme juste. En espagnol, il n'y a pas de fine dining. C'est un peu trop raffiné. Mais mettre en opposition le casual et le fine dining est une erreur.

José Avillez (Belcanto)

"Je pense qu'il est difficile de donner une seule définition. Pour moi, c'est très important d'avoir un équilibre entre la haute qualité dans la salle et dans la cuisine. Je pense que les gens attendent une expérience incroyable. Certains chefs donnent tout en terme de gastronomie et de créativité. Mais c'est une expérience complète. Quand vous appelez un restaurant pour faire une réservation, vous pouvez sentir le sourire de la personne à l'autre bout du fil. L'expérience commence à ce moment précis et continue jusqu'au lendemain du dîner. Vous devez ressentir tout ça non pas dans votre estomac mais dans votre tête, garder d'incroyables souvenirs, les ressentir dans votre coeur. C'est une expérience dont vous devez vous souvenir toute votre vie."

Suivez aussi FineDiningLovers sur Facebook !

Tags