Blog

À boire et à manger

Pruneau d'Agen : zoom sur un produit du terroir certifié IGP

par le

Share
Facebook Twitter ShareAddThis
Pruneau d'Agen : zoom sur un produit du terroir certifié IGP
Photo Mathilde Bourge

Dans un monde en constante recherche de nouveautés et de modernisme, le pruneau d'Agen souffre parfois d'une image un peu vieillotte, souvent taxé d'aliment pour les grands-mères et leurs problèmes de constipation. 

Pourtant, le pruneau d'Agen réunit tous les critères pour plaire à cette génération de foodies en quête d'aliments sains et savoureux. 

Fine Dining Lovers vous en dit plus sur ce super-aliment, dans l'espoir de dépoussiérer un peu les clichés.

Comment sont produits les pruneaux d'Agen ?

Le pruneau d'Agen bénéficie d'une IGP (Indication géographique protégée). Pour conserver cette appellation, les producteurs doivent respecter une charte précise, qui stipule notamment que les pruneaux d'Agen sont exclusivement obtenus à partir de prunes d'Ente, une variété de prune relativement sucrée. 

Crédit : Mathilde Bourge

Seuls les agriculteurs cultivant leurs prunes dans les département du Lot-et-Garonne, la Dordogne, la Gironde, le Tarn-et-Garonne, le Gars et le Lot peuvent prétendre à cette IGP. 

Chaque année, après des mois de culture, de taille, de pollinisation et d'irrigation, les 1.100 producteurs de la région récoltent leurs 45.000 tonnes de prunes d'Ente entre la mi-août et la mi-septembre, à la main ou grâce à des machines sophistiquées.

Crédit : Mathilde Bourge

Une fois récoltées, les prunes sont séchées au four pendant près de 24h. La prune séchée devient alors un pruneau d'Agen, que les transformateurs peuvent conditionnés et mettre en vente.

Généralement, les pruneaux d'Agen peuvent se conserver au minimum un an.

Pourquoi le pruneau d'Agen pourrait devenir l'aliment tendance du futur ?

L'image du pruneau n'est pas des plus glamours auprès du consommateur lambda. Pourtant, le pruneau d'Agen réunit tous les critères pour devenir un aliment tendance, au même titre que la baie de goji ou de la graine de chia.

En effet, le pruneau d'Agen est riche en vitamines et en antioxydants, très plébiscités pour leurs vertus contre le vieillissement de la peau. Il bénéficie également d'un indice glycémique modéré et ne contient que 0.2% de matière grasse (20 calories par pruneau), ce qui en fait un en-cas idéal pour les sportifs ou les fringales en journée.

Enfin, le pruneau d'Agen pourrait bien devenir l'un des meilleurs alliés des vegans grâce à ses apports en sucres lents et en protides. 

Comment cuisiner le pruneau d'Agen ?

Le pruneau d'Agen peut se manger seul, comme un en-cas, ou bien mélangé dans un muesli ou un fromage blanc le matin.

Il s'intègre également à merveille dans de nombreux plats orientaux à l'image du tajine au poulet, comme le prouve la vidéo ci-dessous.

Plus moderne ? Certaines bloggueuses nous prouvent qu'il est possible de réaliser des recettes simples et inventives avec du pruneau d'Agen, comme le Milkshake à la fraise, banane et pruneaux de Meg and Cook, les Energy balls de Piment Oiseau ou encore des Makis et rouleaux de printemps aux pruneaux d'Agen selon Mlle Prune.

Crédit : Mlle Prune

Tags