Blog

À boire et à manger

14 ravioli farcis du monde à tomber par terre !

par FDL le

Share
Facebook Twitter ShareAddThis
14 ravioli farcis du monde à tomber par terre !

Une fine couche de pâte, un monde de farces.

Ce qu’on appelle « raviolo », ou pâte farcie, peut varier énormément d’une région à l’autre du monde. Le nombre et le type de participants à l’hypothétique concours du « meilleur raviolo du monde » (et oui, impossible de déterminer le vainqueur) prouve qu’il n’existe pas de culture au monde n’ayant conçu sa propre manière de farcir une pâte, de l’enrouler, de la refermer, puis de la cuire.

Nous avons recueilli 14 des meilleurs ravioli farcis du monde pour vous donner quelques idées de recettes ou pour programmer un voyage.

WONTON CHINOIS

wonton ravioli chinois

Les wonton chinois sont servis en soupe et en principe farcis avec du porc, du crabe, de la ciboule et des épices. La pâte, en revanche, est une pâte très simple à base d’œufs, de farine, d’eau et de sel.

SHANGAI TANGBAO

shangai tangbao

Dans cette recette, le bouillon est à l’intérieur du raviolo, avec de la gélatine de porc et occasionnellement des œufs de crabe (qui provoque une explosion en bouche dès la première bouchée). Attention : on commence par boire le bouillon à la paille avant de déguster le raviolo.

MOMO NÉPALIEN

momo nepalien

Admettons-le : certains ravioli se ressemblent beaucoup. Les momos népalais, par exemple, semblent identiques à leurs cousins asiatiques, du moins d’après la photo, mais en les connaissant mieux on découvre qu’ils sont réalisés avec une pâte aux graines de sésame et parfois farcis avec du yak.

GYOZA JAPONAIS

gyoza japonais

Ces ravioli sont semblables aux jiaozi chinois mais avec un goût aillé plus prononcé et une farce presque toujours à base de viande. Leur cuisson à la poêle (et non pas à la vapeur) les rend croquants et dorés à l’extérieur.

KHINKALI GÉORGIEN

Un plat qui ne se fait pas oublier. Deux fois plus gros qu’un raviolo normal et de forme pyramidale, ces ravioli sont farcis à la viande et aux épices, notamment du cumin. Très juteux : attention à la première bouchée ou la première fourchetée.

KREPLACH KOSHER

kreplach kosher

Plus proches des ravioli orientaux que des ravioli européens, ils sont préparés et dégustés à l’occasion du Roch Hachana, le nouvel an juif, avant le jeûne du Yom Kippur. Ils sont farcis au fromage ou à la viande, jamais les deux ensemble comme le prévoient les diktats kosher.

MATAZ CIRCASSIEN

Ces ravioli de forme allongée sont farcis avec du bœuf ou de l’agneau, des légumes et un mélange d’épices qui révèlent les origines asiatiques.

PIEROGI POLONAIS

pierogi polonais

Un des ravioli les plus célèbres au monde : les pierogi et leur « petite tresse » emblématique existent aussi bien en version salée, avec du fromage ou des pommes de terre, qu’en version sucrée, avec de la confiture. À servir assaisonnés avec beaucoup de beurre et de la crème aigre à part.

KIBBEH MOYEN-ORIENTAL

Dans tout le Moyen-Orient il existe de nombreuses variantes de ravioli farcis aux oignons et à la viande hachée, épicés à la noix de muscade et à la cannelle, puis frits.

PELMENI RUSSE

Ici la ressemblance est plus proche des tortellini italiens que des baozi asiatiques. Il existe des variantes ukrainiennes ou lettoniennes (frites) à base de viande ou végétaliennes. Durant les durs hivers sibériens ils étaient « congelés » sur le rebord de la fenêtre.

KNEDLIKY TCHÈQUE

Une boule faite d’une pâte de pommes de terre ou de farine, cuite à la vapeur avant d’être servie comme accompagnement d’une viande pour absorber son jus. En Allemagne on les appelle des knodel. Il existe aussi des variantes sucrées comme celle à l’abricot.

IDRIJSKI ZLIKROFI SLOVÈNE

idrijski zlikrofi slovène

Ces ravioli farcis de pommes de terre sont originaires de la ville d’Idrija, et peuvent être servis comme accompagnement du plat principal de viande ou comme plat principal, recouverts de miettes de pain.

BLODPALT SCANDINAVE

Saviez-vous que même en Scandinavie on mange des ravioli ? Ils sont préparés avec de la farine de seigle ou d’orge mélangée à du sang de porc, qui sert à donner du goût, de la consistance ... et évidemment sa couleur.

RAVIOLI ITALIENS ... WHAT ELSE?

Une telle liste nous fait comprendre que nous ne sommes pas les seuls à posséder une grande tradition de pâtes farcies. Certes, il est très difficile de surpasser la succulence suprême d’un tortellino fait maison, servi dans un bouillon de chapon.


Suivez aussi FineDiningLovers sur Facebook !

 

Tags