Blog

À boire et à manger

Tout savoir sur le thé (et bien plus encore)

par le

Share
Facebook Twitter ShareAddThis
Tout savoir sur le thé (et bien plus encore)

Avec trois milliards de tasses bues par jour, le thé est la boisson la plus consommée au monde. Preuve de cet engouement mondial, le domaine a même vu naître une nouvelle profession appelée sommelier en thés.

Loin d'avoir l'expertise de ces grands amateurs, la rédaction a trouvé intéressant d'en savoir un peu plus sur l'art de servir le thé, histoire de ne pas gâcher son arôme avec une eau trop chaude, trop calcaire ou une théière qui étouffe les saveurs.

Voici les principales recommandations pour apprécier un thé à sa juste valeur.

Quelle eau mettre dans mon thé ?

La première règle est de préférer une eau de source, pauvre en minéraux (maximum 50 milligrammes par litre). Une eau trop minéralisée impacterait en effet les enzymes présentes dans le thé et affecterait ainsi le goût et le parfum de la boisson. A contrario, une eau de source vous permettra d'obtenir un breuvage clair, où tous les arômes sont magnifiés.

Autre paramètre à prendre en compte : le pH de l'eau. Idéalement, celui-ci doit être compris entre 6 et 7. Ainsi, les amateurs de thé déconseillent vivement d'utiliser l'eau du robinet, très minéralisée et également bourrée de calcaire à cause des traitements chimiques pour la rendre potable. Les traces de chlore présentes dans l'eau du robinet modifient la saveur et ont, en plus, la fâcheuse tendance de marquer les tasses.

A quelle température chauffer l'eau?

Contrairement aux idées reçues, mieux vaut ne pas mettre de l'eau bouillante, faible en oxygène, sur les feuilles de thé. Pour conserver toutes les nuances de son breuvage, il est conseillé de verser une eau à 70/80°C sur le thé blanc, à 50/80°C sur le thé vert, 80//90°C pour l'oolong, 90/95°C pour le thé noir et 90/100°C pour le Pu Erh.

Dans quoi faire infuser mon thé ?

Afin de libérer au mieux les arômes des feuilles de thé, mieux vaut les plonger directement dans l'eau, puis filtrer pour retirer les résidus. Placées dans une boule à thé, les feuilles sont effet « comprimées » et ne peuvent se déployer correctement. Certaines théière sont particulièrement bien adaptées à ce genre d'infusion et laissent plus d'espace aux feuilles qu'une simple boule.

Aussi, privilégiez une théière en porcelaine ou en verre, afin de ne pas dénaturer les saveurs.

Combien de temps laisser infuser ?

Le temps d'infusion dépend du type de thé préparé. On distingue ainsi six grandes classes de thé, aux couleurs et aux parfums différents : blanc, jaune, vert, oolong, noir et Pu Erh. Pour éviter que l'amertume ne prenne le dessus sur les subtilités du thé, évitez de laisser infuser les feuilles de thé blanc, jaune, vert et oolong plus de deux minutes. Le thé noir et le Pu Erh peuvent eux aller jusqu'à cinq minutes.

Cependant, la durée d'infusion peut également varier en fonction de la forme des feuilles. Les feuilles serrées mettront plus de temps à se déployer alors que les feuilles concassées infusent très rapidement.

Avec tous ces précieux conseils, c'est sûr, vous ne préparez plus jamais le thé comme avant !

Tags