Blog

À boire et à manger

Shopping Culinaire : Choisir ses Fruits frais au Printemps et en Eté

par FDL le

Share
Facebook Twitter ShareAddThis
Shopping Culinaire : Choisir ses Fruits frais au Printemps et en Eté

L’arrivée du printemps, les beaux jours, les arbres en fleurs… et le goût des fraises, la couleur des framboises : autant de nouveaux parfums qui nous font aimer l’arrivée du soleil et nous donnent envie de fruits frais !

Le facteur le plus important pour garantir le goût d'un fruit, c'est sa maturation. Comment acheter des fruits sans les goûter ? Laissez-vous guider parvotre odorat pour mieux choisir. Un fruit qui a mûri sur un arbre ou une plante aura un goût différent qu’un fruit qui a poussé dans une serre ou qui a été entreposé pendant plusieurs jours. Ce qui fait la différence entre un aliment de qualité – et les fruits et légumes d’été en sont un parafit exemple – est leur vitalité. Un fruit peut être vivant ou mort.

Votre odorat sera votre meilleur allié pour acheter fraises, cerises, framboises, mûres ou myrtilles. Apprenez à vous en servir pour tous les fruits. Pour les fraises, la règle d’or à suivre est de savoir que leur goût est inversement proportionnel à leur taille. Les plus petites, cueillies à la main dans les bois au mois de juin, coûtent une fortune. Les fruits et légumes qui poussent dans les serres ne sont pas des produits de saison puisque les conditions climatiques des serres sont créées artificiellement.

En tant que consommateurs, nous avons le droit de demander d’où viennent nos fruits et légumes, si l’origine n’est pas spécifiée sur l’emballage. Mieux vaut opter pour des fruits locaux ou produits de l’agriculture biologique. De plus, en règle générale, la peau du fruit doit être intacte, sans défauts, coupures ou tâches.

Les petits fruits, gros comme des abricots au maximum, sont vendus dans des paniers ou boîtes en plastique transparentes. Souvent, les commerçants présentent les fraises ou les cerises les plus fraîches au-devant du comptoir en dissimulant celles qui sont trop mûres ou moisies. Evitez d’acheter des paniers qui sont scellés et qui vous empêchent de les examiner.

Acheter un bon melon est tout comme acheter un ticket de loto. Examinez le poids du melon, qui devrait être proportionnel à sa taille. Sa tige doit être facile à détacher et les côtés doivent être légèrement souples en appuyant dessus. L’odeur du melon doit se faire sentir sans être trop sucrée, ce qui pourrait indiquer que le melon est trop mûr. La tige ne doit pas être fanée – elle est mûre lorsqu’elle est plus souple que sèche, et facilement détachable. Par ailleurs, dans le cas des pastèques, assurez-vous que les tiges ne sont pas non plus trop sèches. Evitez les fruits avec une peau jaunâtre, ou ceux qui semblent vides lorsqu’on les tâtonne. La chair du fruit doit avoir une apparence presque compacte, une texture légère et une abondance de filaments.

Les abricots doivent être jaunes foncés, et dans le cas de quelques variétés, ils doivent avoir des « tâches de rousseur » sur la peau, qui indiquent qu’ils sont mûrs et prêts à être mangés. L’apparence est très importante, tout comme dans le cas des pêches, qui doivent avoir une peau veloutée et sans défaut. Les pêches doivent être fermes au toucher sans être trop dures, et ne doivent avoir ni tâches ni parties molles. Leur couleur doit aussi être vive. Dernier conseil : même si ce fruit mûrit au printemps-été, il n’est pas recommandé de le conserver au réfrigérateur.

Tags