Blog

Agenda

Food For Change : des menus engagés dans les Relais&Châteaux du 3 au 6 octobre

par le

Share
Facebook Twitter ShareAddThis
Food For Change : des menus engagés dans les Relais&Châteaux du 3 au 6 octobre
Photo Crédit : Relais&Châteaux

Du 3 au 6 octobre 2019, l'association Slow Food, en partenariat avec Relais & Châteaux, lance Food for Change, une action engagée pour une alimentation bonne, propre et juste, afin de lutter contre le réchauffement climatique et préserver la biodiversité. Ainsi, pendant quatre jours, les chefs Relais & Châteaux proposeront des menus durables afin de sensibiliser le public à la qualité et à la provenance de chaque ingrédient, en respectant la charte suivante :

- Utiliser des ingrédients locaux (moins de 50km), de saison et de préférence bio
- Privilégier un produit de l’arche du Goût Slow Food https://www.fondazioneslowfood.com/en/what-we-do/the-ark-of-taste/
- Créer quelques plats ou un menu végétarien
- Éviter les fruits exotiques si vous êtes dans un climat tempéré
- Limiter la quantité de viande dans les menus
- Bannir la viande issue d’élevage industriel, privilégier celle d’animaux élevés en plein air
- Privilégier les races animales locales
- Éviter les bovins au profit d’autres type de viande comme la volaille, le mouton, la dinde
- Les produits importés (sucre, café etc.) doivent être issus du commerce équitable ou bio
- Servir un vin naturel (allégé en sulfites, naturellement fermenté, peu modifié et/ou bio)
- Appliquer une politique de « 0 déchet »
- Bannir l’utilisation de viande issue de jeunes animaux, sauf chèvre et agneau

Au total, 215 chefs répartis dans le monde entier ont répondu présents et participent à cette opération. Voici la liste des restaurants participants en France : 

• Cédric Béchade au Pays Basque, proposera un menu végétal (midi et soir) autour du maïs grand roux basque ; un produit régional qui a failli disparaitre ; et le piment doux de Seignoux.
• Yoan Conte, près d’Annecy, proposera un menu végétal pour le déjeuner autour de la carotte.
• Michel Kayser, près de Nîmes, a construit son menu autour du taureau de Camargue, viande locale protégée.
• L’Hostellerie Levernois en Bourgogne, mettra l’œuf bio à l’honneur dans son « menu du jardin ».
• Villa Florentine à Lyon, proposera un menu végétal pour le déjeuner autour de la carotte.
• Jiva Hill, dans l’Ain, proposera un menu valorisant la courge de différentes variétés, produites par le maraicher voisin.
• Maison Doucet, en Saöne et Loire, mettra à l’honneur la moutarde de Dijon.
• Hostellerie La Briqueterie, à Vinay, réalisera un œuf bio de la Grange Jabled : un œuf « parfait » déposé sur un nid de pâtes fraîches au vert d’épinards de chez Louise Viard, accompagné d’une sauce bacon et petits lardons
• Hôtel Splendide Royal, à Paris, valorisera un légume racine oublié : le topinambour, produit en Ile-de-France.
• La Bonne Etape, à Château-Arnoux, travaillera l’agneau de Sisteron.
• La Chèvre d’Or, en Provence, déclinera son menu autour des légumes d’automne
• Monte Carlo Beach, à Monaco, proposera un pan con tomate, plat emblématique des rivages de la Méditerranée, dans sa version gastronomique avec des anchois pêchés à quelques kilmètres de la Maison, et des tomates de leur potager biologique.
• Le Petit-Nice Passedat, à Marseille, le chef présentera en salle les poissons issus de la pêche artisanale du jour

Avec Food for Change, Relais & Châteaux souhaite sensibiliser les citoyens du monde entier à l’impact de notre système alimentaire, responsable de 30 % des émissions de gaz à effet de serre. Le fondateur de Slow Food, Carlo Petrini, déclare : « Le réchauffement climatique est une réalité devenue un défi que nous devons relever au quotidien. Dans ce domaine, les aliments que nous mettons dans nos assiettes jouent un rôle encore plus important que les voitures que nous achetons. Nous sommes heureux d’avoir à nos côtés Relais & Châteaux qui représente le plus grand réseau de chefs au monde. Leur réputation donne à leur voix le poids nécessaire pour amorcer de réels changements. »

Pour Philippe Gombert, président de Relais & Châteaux « Bien plus qu’une association, Relais & Châteaux est désormais un mouvement qui s’engage à protéger la biodiversité et l’environnement. La cuisine occupe désormais une position stratégique dans de nombreuses questions politiques, économiques et sociales et nous avons un rôle à jouer en matière de santé et de culture. Relais & Châteaux fait campagne avec des ONG telles que Slow Food pour préserver la biodiversité et nous faisons tout pour aider nos membres à relever ces défis avec succès. »

Olivier Roellinger, Vice-Président de Relais & Châteaux, conclut : « les cuisiniers ont un rôle à jouer afin de partager des bonnes pratiques alimentaires en s’approvisionnant localement, de manière saisonnière, sans gaspillage et en consommant moins de viande ».

Suivez aussi FineDiningLovers sur Facebook 

Tags