Blog

Boite à idées

Aliza Eliazarov transforme le gaspillage alimentaire en œuvre d'art

par le

Share
Facebook Twitter ShareAddThis
Aliza Eliazarov transforme le gaspillage alimentaire en œuvre d'art
Photo Aliza Eliazarov

Aliza Eliazarov n'aime pas le gaspillage et le fait savoir. La jeune artiste, qui présente son projet « Not Waste », travaille chaque jour à transformer le gaspillage alimentaire en œuvre d'art, en réalisant des tableaux aux allures anciennes. A travers ses créations, la jeune femme souhaite prouver au monde que la nourriture, même gaspillée, peut être esthétique.

Aliza Eliazarov s'amuse ainsi à récupérer des aliments issus du gaspillage pour leur donner une seconde vie. L'aventure a débuté en 2011, lorsque l'artiste a commencé à présenter son travail sur le trottoir d'un supermarché près de l'Université de Columbia, aux Etats-Unis. « J'essayais avant tout de montrer cette nourriture gâchée d'une jolie manière », expliquait la jeune femme en mars dernier au site takepart.com. « C'était très intéressant de voir le nombre de personnes qui s'arrêtaient, surprises de voir qu'une baguette ou une pomme avait été jetée à la poubelle sans raison. »

Au fil du temps, de plus en plus de tableaux de gaspillage alimentaire ont vu le jour, donnant naissance à ce type d'oeuvre :

Un tableau réalisé à l'aide d'un jus de fruits jeté dans le quartier de Brooklyn, à New York.

Des tomates récupérées sur le Garden of Eden Market, à New York.

Il n'y a plus qu'à espérer que des projets similaires sur le gaspillage voient également le jour en France, où près de 6 millions de tonnes de nourriture sont gâchées chaque année.

Tags