Blog

Carnet de voyage

Tour gastronomique de la ville de Gand, en Belgique

par FDL le

Share
Facebook Twitter ShareAddThis
Tour gastronomique de la ville de Gand, en Belgique

Gand est l’une des villes les plus tendances d’Europe. Un patrimoine historique (Gand a longtemps était la deuxième plus grande ville d’Europe après Paris) et artistique (L’Adoration de l’Agneau mystique de Van Eyck est l’une des œuvres les plus influentes de l’histoire de l’art) mélangé à des habitants accueillants et une atmosphère chaleureuse. Une ville d’architecture gothique qui reste animée grâce à une population jeune et dynamique (60 000 étudiants universitaires dans une ville de 250 000 habitants). Et pour couronner le tout, la bonne cuisine n'y manque pas. Elle dépasse même les attentes des touristes qui associent la gastronomie belge aux traditionnelles gaufres, bières et moules-frites.

Confiseries Temmerman
Kraanlei 79
La ville de Gand est truffée de confiseries, mais l’adresse de choix est Temmerman, une boutique qui ressemble à une maison en pain d’épice. Le propriétaire raconte des anecdotes sur ses recettes de famille proposées dans le magasin, dont les cuberdons de Gand, aussi appelés neuzeke ("petit nez" en néerlandais). Des bonbons très sucrés au sirop de framboise en forme de cône et de consistance gélatineuse, les cuberdons sont une des spécialités de la ville. Dommage, ils ne sont pas exportables. 

De Frietketel
Papegaaistraat 89
Gand est aussi appelé « la capitale européenne des végétariens », et on comprend pourquoi lorsque l’on voit le nombre de restaurants végétariens par tête dans la ville ! Ici, les jeudis sont aussi connus comme les journées végétariennes et les habitant sont encouragés à ne pas manger de viande. Et évidemment, les frites font partie de cette initiative ! Contrairement au reste de la Belgique, les frites de chez De Frietketel ne sont pas préparées dans de l’huile de graisses animales, mais dans de l’huile végétale. Le propriétaire explique que les pommes de terre sont coupées le jour même et trempées dans la friture deux fois par jour, la seconde fois une heure après la première. Cette adresse, considérée comme l’une des meilleures de la ville, se situe à 10 minutes à pied du centre. Des frites délicieuses à déguster seules ou avec les sauces artisanales comme le veut la tradition belge. Ne manquez pas les spécialités de la Stoverijsaus (un jus de viande très dense) ou la Samurai (mayonnaise épicée).

Mokabon Café
Donkersteeg 35
Entrez dans le café Mokabon pour un voyage dans le passé. Un café traditionnel ouvert en 1937 est resté dans le style des années 50. La marque de café Mokabon est de bonne qualité (même si sa saveur n’est pas très forte), et se déguste souvent surmonté de crème Chantilly.

Tierenteyn-Verlent
Groetenmarkt 3
Evidemment, il est impossible de visiter Gand sans découvrir la moutarde. Un goût âcre et fort, sans conservateurs, cette moutarde ne s’exporte pas et doit être conservée au frais et consommée dans l'espace de quelques mois. Rendez-vous chez Tierenteyn-Verlent, une boutique minuscule à l’image d’une échoppe d’apothicaire du 19ème siècle, où les flacons en porcelaine s’empilent sur les étagères. Procurez-vous la meilleure moutarde de la ville, une vraie recette belge à prix très intéressant puisque l’on peut acheter des pots à partir de 2 Euros.

Max
Goudenleeuwplein 3
Il est impossible de penser à la gastronomie belge sans penser aux gaufres. Mais savez-vous que c’est à Gand, dans un restaurant du nom de Max, que sont nées les premières gaufres ? Une atmosphère de style art déco avec un étalage de moules à gaufre de toutes les époques, dans lesquels la famille de Yves confectionne des merveilles depuis six générations. Une vraie gaufre traditionnelle doit contenir 20 cases (4x5) et la pâte doit devenir translucide lorsqu’elle est cuite. Les gaufres de Max doivent être légères et aériennes, et ne doivent pas être grasses. Les gantois les mangent saupoudrées de sucre glace. On peut aussi les déguster avec de la crème Chantilly, des fruits, du chocolat et bien plus encore. Parmi les autres spécialités de chez Max, citons les beignets aux pommes servis avec une boule de glace.

De Vitrine
Brabantdam 134
Au cœur de la communauté foodie de Gand , se trouve un groupe de jeunes chefs inspirés de la cuisine avant-garde comme Noma, à Copenhague. Trois confrères, baptisés les « chefs rock’n’roll » par la presse locale, ont des restaurants qui ont attiré d’excellentes critiques de chefs nationaux et internationaux. Il y a le restaurant J.E.F du chef Jason Blackaert, Volta du chef Olly Ceulenaere ou encore le restaurant du chef Kobe Desramaults, De Vitrine, situé dans une ancienne boucherie, avec un nombre limité de tables et des prix fixes. Une sélection d’huitres d’Ostende avec des épinards une sauce au raifort, des œufs pochés avec de la peau de poulet, de la viande de porc avec une mayonnaise aux pleurotes ou encore une caramel au lait avec de la glace à la pomme et un croustillant aux noisettes; le Chef Desramault signe un menu qui le classe parmi les plus grands jeunes chefs belges et européens.

De Rechtvaardige
Rechters Sint-Baafsplein 23
Pour un repas mémorable à Gand, direction le restaurant De Rechtvaardige Rechters, nommé après Les Juges Intègres, l’un des 12 panneaux de l’Agneau mystique qui a été volé en 1934 et qui n’a jamais été retrouvé. Ce restaurant est petit, moins cher que les autres restaurants gourmets, dans une atmosphère élégante mais chaleureuse. Le menu comprend, entre autres, un Stoverij – une spécialité de Gand proche d’un pot-au-feu de bœuf mijoté dans de la bière brune (l’autre spécialité est un Waterzooï, un ragoût crémeux de légumes avec du poisson ou du poulet).

Tags