Blog

Les bonnes adresses

Mumi, la nouvelle pépite culinaire parisienne

par le

Share
Facebook Twitter ShareAddThis
Mumi, la nouvelle pépite culinaire parisienne
Photo Julie Limont

Chaque semaine voit son lot de nouveaux restaurants débarquer à Paris et tous souhaitent sortir du lot. Mission accomplie pour Thibault Passinge, ancien manager et sommelier de Porte 12, qui vient d'ouvrir sa première adresse située dans le 1er arrondissement de la capitale. Baptisé MUMI, contraction de "Museum mile", le fameux quartier des musées à New York, l'endroit rend hommage à l'art aussi bien dans l'assiette que sur les murs.

Chez MUMI, l'art est partout

Au premier coup d'oeil, MUMI est un restaurant à l'ambiance feutrée et au mobilier épuré, fait de matières nobles comme le noyer d'Amérique pour les tables aux bords arrondis, imaginé par l'architecte Hervé Porte. Mais lorsqu'on y prête un peu plus attention, on découvre ici et là des fresques du street artist Codex Urbanus qui à la fois dénotent et se fondent tout à fait dans le décor.

La création se retrouve jusque dans l'art de la table avec des couteaux aux manches en tartan signé Roland Lannier et des bols, tasses à thé et café modelés par un ami artisan potier de Thibault Passinge.

Chez MUMI, Angelo Vagiotis exprime son talent

Fins gourmets que vous êtes, c'est certainement l'art du chef Angelo Vagiotis qui vous séduira le plus. Le jeune homme, né à New York et élevé en Grèce, a d'abord travaillé à Londres avant de s'installer à Paris.

Dans sa cuisine lumineuse - ce qui est assez rare pour être noter - installée au premier étage de MUMI, il imagine des plats gourmands et légers voués à changer au fil des saisons. 

Pour vous mettre en appétit, Angelo Vagiotis vous proposera très certainement un petit bouillon qui, à la première gorgée paraîtra assez doux avant d'exploser en bouche avec l'acidité injectée dans les petits chamignons qui se cachent au fond de la tasse.

On retiendra également le maquereau servi avec ses pickles de céleri, le lieu jaune et ses aubergines brûlées ou ce dessert à base d'avocat absolument frais et surprenant. 

Enfin, côté vin, MUMI propose une offre très large -la cave est aussi grande que la salle- abritant des crus français mais aussi du monde. Thibault Passinge met d'ailleurs un point d'honneur à développer cette carte étrangère pour faire découvrir à ses clients des vins qu'ils n'ont pas l'habitude de déguster, proposés par le sommelier de l'établissement Mathieu Arenas, fraîchement débarqué de chez Garance.

On ne vous en dit pas plus, à votre tour de vous laisser surprendre...

Où ? MUMI, 14 rue Sauval, 1er arrondissement de Paris.

Suivez aussi FineDiningLovers sur Facebook !

Tags