Blog

Les bonnes adresses

Pouliche, la table conviviale d’Amandine Chaignot

par le

Share
Facebook Twitter ShareAddThis
Pouliche, la table conviviale d’Amandine Chaignot

Quand on arrive devant le 11 rue d’Enghien, à quelques pas de la bruyante rue du Faubourg Saint Denis dans le 10ème arrondissement parisien, on a une impression de déjà-vu : Pouliche a ouvert ses portes le 22 octobre dernier, et depuis ce jour les réseaux sociaux ont été envahis par les images de la devanture du restaurant et des plats qu’on peut y déguster.

On rejoint la salle du restaurant en passant à travers le bar à cocktail qui donne sur la rue, à la déco intimiste et feutrée, où le barman propose des cocktails bien originaux… qu’on goûtera une autre fois. La salle à manger s’ouvre de l’autre côté d’une cuisine semi-ouverte : lumineuse et chaleureuse, avec des murs en pierre d’époque, elle donne sur une petite cour végétalisée.

Pouliche, enfin

Pouliche est la première table parisienne d’Amandine Chaignot. Après ses débuts auprès de Christopher Hache au Crillon, d'Alain Ducasse et Jean-François Piège au Plaza Athénée, et d'Eric Frechon au Bristol ainsi que Yannick Alléno au Meurice, la cheffe a passé les trois dernières années en Angleterre, où elle a officié au au Rosewood. Et maintenant, place à son retour à Paris et l’envie d’ouvrir son premier restaurant, un endroit qui lui ressemble vraiment.

Le nom du restaurant reprend le surnom que le chef Bernard Leprince lui avait donné lors du Bocuse d’Or en 2001. Chez Pouliche, Amandine Chaignot propose une cuisine à son image : fraîche, en constante évolution, joyeuse et spontanée, tout en restant respectueuse de la saisonnalité des produits et de l’environnement.

Le service est décontracté et chaleureux et la cheffe, bien occupée en cuisine, n’hésite pas à servir ses clients, en leur présentant ses plats, avec un grand sourire.

En selle : un vrai voyage culinaire

La carte du restaurant, à base de légumes, poissons et viandes de qualité, change à chaque service, inspirée par les trouvailles du marché. Pour l’accompagner, des vins de sélection d’une cinquantaine de références françaises.

Au déjeuner comme au dîner, le menu en trois temps En selle-plat-dessert (à 28 euros le midi et 55 euros le soir, hors boissons) propose un trio d’hors d’œuvres à partager, suivi par un plat au choix (entre viande, poisson ou plat végétarien) et un duo de desserts. Si on le souhaite, on peut ajouter des fromages de producteur.

Notre repas démarre avec une crème légère et fraîche de chèvre aux radis, une salade de choux de Bruxelles, grenade, pignons de pin et basilic et un velouté de chou-fleur au beurre de noisettes à la texture onctueuse et au goût surprenant.

On continue avec deux plats : une souris de veau servi avec des petits légumes et racines, et le cabillaud aux épinards, acidulé et fondant à souhait.

Pour finir en douceur, une délicieuse tarte de noisettes et amandes, accompagnée par une glace courge et poire, à déguster en sirotant une bonne infusion thym, verveine, sauge et menthe… comme à la maison !

Avis aux végétariens : le mercredi la carte est 100% végétale !

Où ?
Pouliche
11 rue d'Enghien, Paris 10ème
Web 

Suivez aussi FineDiningLovers sur Facebook 

Tags