Blog

News et tendances

2016, l’année des légumineuses et donc des lentilles vertes

par le

Share
Facebook Twitter ShareAddThis
2016, l’année des légumineuses et donc des lentilles vertes
Photo LUCA BOLDRINI / FLICKR

2016 sera l’année des légumineuses. C’est ainsi qu’en ont décidé les Nations Unies mercredi 6 janvier à l’occasion de la tenue de leur 68ème Assemblée générale."Les légumineuses peuvent contribuer de manière significative à la sécurité alimentaire et à la santé humaine, ainsi qu'à la lutte contre la faim, la malnutrition et les défis environnementaux" a déclaré le Secrétaire général Ban Ki-Moon. Un choix dans la ligne droite de la charte de Milan signée lors de l’Exposition universelle de 2015 sur le thème « Nourrir la planète. Energie pour la vie. »

Face au défi alimentaire mondial, les légumineuses peuvent en effet apporter un élément de réponse non seulement du fait de leur faible coût, mais aussi de leur richesse en protéines et nutriments particulièrement bons pour la santé. Une source alimentaire précieuse donc dans les pays en voie de développement, particulièrement en Amérique latine, en Afrique et en Asie où elles constituent la base de nombreux plats traditionnels. Un argument de poids quand on sait que les protéines procurées par les légumineuses sont cinq fois moins chères que les protéines apportées par le lait.

Les Nations Unies soulignent par ailleurs que les légumineuses "devraient être consommées dans le cadre d’un régime alimentaire équilibré, propre à lutter contre l’obésité, mais aussi à prévenir et à traiter les maladies chroniques telles que le diabète, les pathologies cardiovasculaires et le cancer".

C'est donc dans ce sens que l’organisme international semblerait vouloir agir  : mener des actions de sensibilisation quant aux bienfaits des légumineuses, en stimuler la production et la commercialisation et encourager de nouvelles utilisations. 

La lentille verte du Puy-en-Velay

Une action de dimension internationale de laquelle la France pourrait bien tirer profit car elle ne produit que 50% de sa consommation nationale. Pour le président de l'Organisme de défense et de gestion de la lentille verte du Puy-en-Velay (AOP), Franck Rocher, il s’agit certes d’une opportunité mais qu’il nuance au micro de Radio France Bleu : « J’espère que ce ne sera pas que symbolique. J’espère qu’il y aura des actions qui seront variment concrètes. Ça fait deux années qu’on arrive pas à répondre à la demande. Au niveau des producteurs et de la méteo. » Producteur de céréales à Siaugues Sainte Marie en Haute-Loire, Franck Rocher parle en connaisseur puisque depuis 5 ans il s’est également lancé dans la production de Lentille Verte du Puy, tout comme son père et son grand père.

Côté utilisateurs, le grand chef Pierre Gagnaire origine de Saint-Etienne, se réjouit de cette annonce : « Là où je suis né, j'ai toujours mangé des lentilles. Quand elle est bien cuite c'est délicieux. Autour des légumineuses il y a une idée de lourdeur. C'est un truc à la con ! Aujourd'hui ça prend toute sa place dans la cuisine. On peut l'associer avec des oursins, avec des fruits, des clémentines, du céleri rave. Et puis ça porte bonheur ! » peut-on lire sur le site internet de Radio France Bleue.

L'année 2016 sera donc l'année de la lentille du Puy, mais aussi des haricots, des petits pois…des légumineuses en sorte !

Tags