Blog

News et tendances

Alimentation bio : Rungis suit la tendance

par le

Share
Facebook Twitter ShareAddThis
Alimentation bio : Rungis suit la tendance
Photo Fruits du marché (Jonas Boni Flickr)

Alors que la nouvelle halle bio du marché de Rungis était inaugurée ce lundi par le président de la République François Hollande, l’Agence France Presse publiait les chiffres clés du marché du bio en France. Faisons ensemble le point sur l'alimentation bio, une tendance qui ne date pourtant pas d’hier.

Chiffres clés du bio en France

D’après l’Agence Bio, 9 Français sur 10 avaient consommé au moins une fois bio en 2014. Une tendance forte, qu’elle confirme dans bilan 2015, puisque la France est le deuxième marché consommateur de produits issus de l’agriculture biologique derrière l’Allemagne. Pourtant, l’offre est surtout localisée en Espagne et en Italie. La France et l’Allemagne arrivant respectivement en troisième et quatrième position. Avec près de 5% de la surface agricole utile (SAU) certifiés agriculture biologique actuellement, la tendance pourrait bien changer puisque les terres agricoles destinées au bio ont augmenté de 17,3 % dans la seule année 2015 pour atteindre 1,3 millions d’hectares. Par ailleurs, toujours d'après ce bilan, l’Hexagone compte plus de 28.000 fermes bio (+8,5% en 2015). Toujours plus nombreuses aussi les fermes de grandes cultures et d'élevage qui se convertissent.

Un marché juteux de 5,5 milliards d’euros que les producteurs suivent de près. Avec une hausse de 10% par rapport à 2014, ils auraient bien tort de ne pas s’y intéresser. Conséquence : le marché est particulièrement dynamique. Et même si la grande distribution se prend à elle seule 1/3 du gâteau et que les producteurs confient que ce n’est pas si facile que de faire du bio, le marché semble bel et bien avoir de l’avenir. 

La nouvelle halle bio de Rungis

Le marché alimentaire de Rungis l'a compris. Certes la nouvelle halle bio n'accueille aujoud'hui que 7 entreprises spécialisées dans l'alimentation bio, mais elle répond à un vrai besoin; celui d’être toujours plus proche des consommateurs : traçabilité, filières courtes, bien-être animal, produits du terroir serviront de fil conducteur au développement de Rungis qui vient de lancer un site de courses en ligne. Mais désormais, avec la halle bio « Nous allons pouvoir doubler notre offre de produits bio en cinq ans, de 100 000 à 200 000 tonnes » a déclaré Stéphane Layani, le PDG de la Semmaris, la société d’économie mixte qui gère Rungis, reporte l’AFP. L’espace fait de bois et de baies vitrées vient en rupture avec les hangars de tôle et marque un virage vers la modernité. Une amorce pour ce site voué à symboliser la gastronomie française en tant que Cité de la Gastronomie.

Retrouvez ici tous les chiffres 2016 du marche du bio en France.

Tags