Blog

News et tendances

Le Champagne et le Bourgogne rentrent au patrimoine mondial de l'Unesco

par FDL le

Share
Facebook Twitter ShareAddThis
Le Champagne et le Bourgogne rentrent au patrimoine mondial de l'Unesco
Photo Paysages de Bourgogne © Jean-Louis Bernuy

Champagne ! Samedi 4 juillet, le comité du patrimoine mondial de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture, réuni en Allemagne, a inscrit les coteaux, les maisons et les caves de Champagne, ainsi que les « climats » du vignoble de Bourgogne au Patrimoine mondial de l’Humanité. L’annonce a été faite sur twitter. Les deux candidatures chacune entamée en 2006 représentaient les seuls dossiers français pour 2015. Une annonce que Philippe Lalliot, ambassadeur et représentant permanent de la France auprès de l'Unesco, a qualifié presque "d’inscription par acclamation" auprès d'un correspondant de l’AFP.

Ce n’est pas le Champagne en tant que tel qui a rejoint la prestigieuse liste, mais les "coteaux, maisons et caves de Champagne", les "lieux où fut développée la méthode d’élaboration des vins effervescents, grâce à la seconde fermentation en bouteille, depuis ses débuts au XVIIe siècle jusqu'à son industrialisation précoce au XIXe siècle" motive l’Unesco. Précisément, il s’agit des "vignobles historiques d’Hautvilliers, Aÿ et Mareuil-sur-Aÿ, la colline Saint-Nicaise à Reims et l’avenue de Champagne et le Fort Chabrol à Epernay". C’est sur ces coteaux historiques, aux alentours d'Épernay, que se trouve la célèbre abbaye du moine Dom Pérignon qui aurait inventé la seconde fermentation spécifique au Champagne.

De même, ce ne sont pas les vins de Bourgogne que l’Unesco a reconnu, mais les "climats" du vignoble de Bourgogne. Près de 600 "parcelles de vignes précisément délimitées sur les pentes de la côte de Nuits et de Beaune, au sud de Dijon", qui permettent la production des plus grands vins au monde tels la Romanée-Conti, la Vosne-Romanée ou le Montrachet. La région est entrée au patrimoine mondial de l’Unesco dans la catégorie "paysage culturel", qui selon l’Unesco "est composé de deux éléments : le premier couvre des parcelles viticoles, les unités de production associées, des villages et la ville de Beaune". "La seconde composante est le centre historique de Dijon, qui matérialise l'impulsion politique donnée à la formation du système des climats".

Dans un communiqué, le président de la République français, François Hollande, a déclaré que cette attribution "marque la reconnaissance internationale du patrimoine exceptionnel de ces régions et témoigne de la diversité et du dynamisme de nos territoires, qui sont la richesse de notre pays". Une distinction qui selon les sources de l’Unesco pourraient augmenter la fréquentation touristique de 20%.

Avec ces deux nouvelles distinctions, la France compte désormais 41 "biens" au Patrimoine mondial de l'Unesco.

Tags