Blog

News et tendances

#Chefsenpéril : mobilisation des chefs pour sauver la profession

par le

Share
Facebook Twitter ShareAddThis
#Chefsenpéril : mobilisation des chefs pour sauver la profession

Avec la fermeture obligatoire des restaurants le 14 mars dernier, de nombreux restaurateurs s'interrogent aujourd'hui sur l'avenir de leur profession. Comment se relever de ces semaines de confinement ? Comment tout cela va-t-il se répercuter sur leurs salariés, leurs fournisseurs et l'ensemble des artisans des métiers de bouche ?

Pour tenter d'aider les restaurateurs emplis de doute, Laurent Trochain, chef du restaurant Numéro 3 à Le Tremblay-sur-Mauldre, a lancé restoensemble.com avec plusieurs amis de la profession. "Avec ce confinement, on a créé un groupe WhatsApp pour communiquer avec nos amis restaurateurs et au fil des jours, ce groupe s'est élargi car de nombreux restaurateurs sont dans le flou. Aujourd'hui, on est presque 400", nous explique-t-il.

"Le lundi suivant la fermeture obligatoire des restaurants, on a créé le site restoensemble.com pour les personnes en recherche d'informations dans le domaine de l'hôtellerie-restauration. Cette communauté s'étend du crêpier au chef 3 étoiles", détaille le restaurateur, qui invite tous ceux qui le souhaitent à rejoindre le mouvement. 

En parallèle, le hashtag #chefsenpéril a été créé sur les réseaux sociaux pour alerter sur la situation. "Le terme 'chef' englobe les chefs d'entreprises en général. On ne pense pas qu'à nous. Derrière ce mot, on pense aussi aux artisans, producteurs, fournisseurs qui vont également subir les conséquences si 50% des restaurants ferment. Nous pensons aussi à nos employés qu'il faut sauver du chômage", martèle Laurent Trochain. "On sait très bien qu'aujourd'hui l'urgence est sanitaire et que notre condition n'est pas la priorité, mais autant passer notre temps libre à préparer l'avenir. On doit mener ces opérations pour pouvoir exister dans le futur quand il faudra reconstruire."

Si le collectif a avant tout été créé pour l'entraide des chefs d'entreprises, il soutient également la pétition lancée par Stéphane Jégo, chef de L'Ami Jean à Paris, qui appelle le gouvernement à décréter l'état de catastrophe naturelle sanitaire afin que les assurances indemnisent les commerces français. "On demande aux assurances de faire quelque chose pour nous. Beaucoup ont dû jeter de la marchandise et vont se retrouver à la rue demain. Tout ce que nous voulons, c'est que les restaurateurs puissent redémarrer dans de bonnes conditions", espère le chef.

Des chefs médiatiques comme Franck Putelat, Cédric Bechade ou David Rathgeber ont relayé le hashtag #chefsenpéril sur Instagram, pancarte en main, pour sensibiliser et tenter de faire réagir le gouvernement.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

#CHEFSENPERIL — Assurez ou on va tous y rester ! #restezchezvous

Une publication partagée par Franck Putelat (@franck_putelat) le

Croisons les doigts pour que cette initiative porte ses fruits.

Suivez aussi FineDiningLovers sur Facebook