Blog

News et tendances

Couleur Pantone 2020 : le Classic Bleu dans la nourriture

par le

Share
Facebook Twitter ShareAddThis
Couleur Pantone 2020 : le Classic Bleu dans la nourriture

Comme tous les ans, en fin 2019 la société Pantone a annoncé The Colour of the Year, la tendance chromatique qui influencera tous les aspects de l’art, du design et de la culture. Le Classic Blue sera la couleur de 2020, et prendra la place du Living Coral 16-1546 qui a caractérisé 2019.

Cette nouvelle couleur de l’année a un signifié bien précis : « instiller calme, sécurité et connexion, cette tonalité de bleu met en évidence notre désir d’avoir une base fiable et stable sur laquelle construire, tandis qu’on franchit le seuil d’une nouvelle ère ». Une couleur qui promet d’influencer les palettes de 2020, dans lesquelles les nuances de bleu vont prévaloir.

Que se passera-t-il dans l’univers de la gastronomie ? En 2019 on a déjà observé une flambée d’aliments bleus, à la pigmentation naturelle : eh bien, cette mode sera confirmée !

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Un post condiviso da PANTONE (@pantone) in data:

Le bleu : une couleur rare

Pourtant, le bleu n’est pas facile à trouver dans la nourriture, et cela pour plusieurs motivations. Premièrement, les composants qui absorbent le spectre électromagnétique qui nous permet de voir le bleu sont extrêmement difficiles à produire biologiquement. La lumière bleue a une longueur d’ondes plus longue de n’importe quelle autre couleur, et on pense que les plantes absorbent cette lumière pour mieux grandir.

Quand on voit le bleu en nature, qu’il s’agisse du ciel, des plumes d’un oiseau exotique, de fleurs ou des ailes d’un papillon, il ne s’agit en réalité pas d’une vraie forme de bleu, mais du résultat de la dispersion de Rayleigh – une dispersion de lumière qui part des molécules de l’air de très petites particules (10 fois plus petites de la longueur d’ondes de la lumière du noir).

La même chose arrive pour la nourriture : en nature, on trouve quelques exemples de cette couleur, même s'ils sont très difficiles à trouver. Même la coloration synthétique est difficile à produire : il y a très peu de colorants alimentaires bleus approuvés, et ils dérivent parfois d’éléments naturels comme la spiruline, une micro-algue.

Le bleu dans la nourriture

 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Un post condiviso da PANTONE (@pantone) in data:

La couleur bleue qu'on trouve en nature dans certains aliments est due à la présence d’anthocyanes, un pigment qui peut apparaître rouge, bleu ou violet selon son pH. Voilà la responsable de la rouge-bleue de certaines céréales, fruits et légumes.

Dans les dernières années, on a souligné les bénéfices qu'une consommation d’aliments bleus peut apporter : en général, les aliments qui contiennent une quantité de anthocyanes élévés tendent à avoir un effet antioxydant, comme notamment les myrtilles. Voilà d’où vient le grand intérêt pour la nourriture bleue !

LA BANANE BLUE JAVA

La banane bleue qui a le goût d’une délicieuse glace à la vanille et devenue la star des réseaux sociaux en 2019, quand le monde digital a découvert et apprécié cette variété de bananes. Originaire du sud-ouest asiatique, la Blue Java a une peau d’une couleur vert-bleue avant de murir, quand elle devient jaune pâle. Mais cette banane a séduit tout le monde grâce à sa saveur unique, qui rappelle celle d’une glace à la vanille. 

LE CAVIAR BLEU

Ces œufs bleus de scampi sont récoltés en Australie. Ils ont un fort goût iodé, de mer. Découvrez plus d’informations sur ce caviar à la couleur du saphir, en cliquant ici.

LES MYRTILLES

Grace à leurs bénéfices antioxydants, les myrtilles sont désormais omniprésentes. Depuis quelques années, la consommation de ces fruits rouges est augmentée considérablement dans le monde entier, un succès qui va certainement s’accentuer en 2020. Voilà nos idées pour les utiliser de façon gourmande en cuisine

LE MAÏS BLEU

Il s’agit d’une variété ancienne de maïs que dans le passé était utilisée par les populations natives américaines. Le blé de couleur bleue a récemment retrouvé sa popularité avec plein d’autres variétés oubliées.

LE SANG BLEU DU CRABE LIMULE

Le sang de ce crabe, aussi dit « crabe des Moluques », « crabe fer à cheval » ou encore « crabe au sang bleu » est très apprécié dans certaines régions d’Asie. Il est utilisé par l’industrie pharmaceutique pour prélever certaines bactéries. Il est tellement rare que son prix peut arriver à 60.000 $ par litre.

LE NASI KERABU

Cette spécialité malienne à base de riz bleu, prend sa couleur de la fleur butterfly pea, utilisée pour lui donner cette nuance de bleu. Normalement, ce mets est servi avec du poulet frit ou du poisson séché.

LE HOMARD BLEU

Tous les 2 millions de homards, il y en a un de couleur bleue. Cela est dû à un défaut biologique qui fait que l’animal produit une grande quantité d’une certaine protéine. Cela, en association avec une molécule caroténoïde rouge, crée un complexe bleu, connu comme crustacyanine, d’où vient la couleur bleue de ces homards.

LES BLEUETS

Les bleuets (Centaurea cynaus) sont des fleurs comestibles, au goût légèrement doux et épicé, similaire à celui des clous de girofle, souvent utilisés en accompagnement.

LES OLIVES BLEUES 

Les olives bleues, originaires du Sri Lanka, ont une chair verte et compacte, et une consistance pâteuse, similaire à celle de l’avocat. Quand elles sont mûres, elles ont un goût légerement acide.

Le bleu est votre couleur préférée ? Découvrez aussi le vin bleu ! 

Suivez aussi FineDiningLovers sur Facebook 

Tags