Blog

News et tendances

Food et déconfinement : quelles habitudes perdureront ?

par le

Share
Facebook Twitter ShareAddThis
Food et déconfinement : quelles habitudes perdureront ?
Photo Maarten van den Heuvel/Unsplash

Repas partagés en famille, boulangerie, livraison à domicile... Pendant le confinement, certains Français ont changé leurs habitudes alimentaires. Pour savoir si ces nouvelles résolutions vont se poursuivre ou non après le déconfinement, Just Eat et l'Ifop ont analysé les habitudes qui vont vite tomber aux oubliettes et celles qui devraient perdurer.

D'après le dernier volet de leur étude DATALICIOUS, pendant le confinement, une personne sur cinq mangeait avec ses proches. Si ce chiffre peut paraître faible, il est en réalité plus élevé qu'avant le confinement.

Le repas devant les écrans

Aussi, l'enquête révèle que les Français étaient nombreux à déjeuner ou dîner devant le journal télévision : 17% des sondés ont déclaré manger plus souvent en regardant le JT pendant le confinement - une proportion qui passe à 25% pour les 18-214 ans.

Pour 13% des interrogés, le repas rimait souvent avec série télévisée et 12% mangeaient devant leur webcam pour échanger avec ses proches.

La nourriture pour s'apaiser

Le sondage de Just Eat et l'Ifop révèle également que pour un tiers des Français, la nourriture était un bon moyen de s'apaiser durant cette période de confinement. Un comportement accentué chez les jeunes (38% des 18-34 ans), les femmes (30% vs 26% chez les hommes) et les personnes confinées avec des enfants (34%).

À l'inverse, la nourriture a aussi été synonyme d'angoisse pour 14% des personnes interrogées, notamment avec la peur de grossir, plus présente chez les femmes (18%) que les hommes (9%).

Une nourriture plus engagée

Pendant le confinement, 20% des Français ont fait le choix d'une nourriture locale pour aider les agriculteurs et commerces de proximité. Ce pourcentage augmente à 25% chez les ruraux et 24% chez les seniors.

Visiblement, 34% des sondés ont également fait le choix d'une nourriture plus saine et plus variée durant ce confinement.

Quelles habitudes alimentaires vont perdurer ?

La grande question est aujourd'hui de savoir si toutes ces bonnes habitudes vont perdurer. D'après l'enquête, 19% des personnes interrogées prévoient de continuer à consommer des repas complètement faits maison et 15% se tourneront davantage vers des repas traditionnels ou réconfortants.

Aussi, si les Français ont été nombreux à succomber à l'appel des sucreries pendant le confinement, 17% affirment qu'ils vont stopper tout cela par manque de temps ou par envie de reprendre de bonnes habitudes.

Enfin, 15% des sondés ont déclaré vouloir arrêter les apéros en pleine journée, notamment en visio.

Rendez-vous d'ici quelques semaines pour suivre l'évolution de ces comportements.

Suivez aussi FineDiningLovers sur Facebook