Blog

News et tendances

Avez-vous les atouts pour devenir le S.Pellegrino Young Chef 2016 ?

par le

Share
Facebook Twitter ShareAddThis
Avez-vous les atouts pour devenir le S.Pellegrino Young Chef 2016 ?

La quête du S. Pellegrino Young Chef 2016 est sur le point de démarrer. Elle débutera le 1er janvier 2016 par l'ouverture des candidatures qui se clôtureront le 31 mars prochain. De quels atouts devront disposer les jeunes chefs talentueux venus du monde entier pour se distinguer lors de cette compétition de haut niveau ? FineDiningLovers a posé la question aux Sept Sages. Les membres du jury, qui choisiront le vainqueur lors de la Grande Finale, donnent leur avis de professionnel et délivrent quelques conseils aux jeunes chefs.

A quoi les candidats devront penser au moment de déposer leur candidature ?

Gaggan Anand : « S'il vous plaît, candidatez dans le but de gagner en présentant de la grande gastronomie, et non pour l'amour de la gloire ou de l'argent. »

Elena Arzak : « Il est très important que les candidats sachent écouter et accepter les conseils afin de s'améliorer et obtenir de meilleurs résultats. »

Mauro Colagreco : « Je pense que le meilleur conseil que je puisse délivrer est : n'abandonnez jamais votre rêve, ne vous mettez pas de barrières, soyez ouvert d'esprit et croyez en vous. »

Carlo Cracco : « Ouvrez vos yeux et regardez ce qui vous entoure : ayez toujours pour objectif de faire mieux et d'aller plus loin. Vous devez créer un bon plat, mais surtout développer une idée et, si vous le pouvez, une philosophie authentique. Nous cherchons la perle rare. N'ayez aucune limite ! »

Wylie Dufresne : « Prenez bien le temps de penser à votre plat, car c'est un match à l'extérieur que vous allez jouer. Vous allez cuisiner dans un pays étranger et là, vous n'aurez pas votre brigade habituelle à vos côtés. Vous devez donc faire des choix intelligents... Ce doit être un plat que vous pourrez recréer dans un environnement exigeant. »

David Higgs : « Soyez sûr d'avoir une idée qui tient la route concernant votre plat. Ce n'est pas juste un plat, c'est une partie de vous et de votre personnalité. Faites en sorte que ce plat montre vos compétences. N'oubliez pas les fondamentaux. Prenez des risques et n'ayez aucune retenue. Cette compétition, c'est la chance d'une vie. »

Roberta Sudbrack : « Soyez honnête avec vous-même. Ne faites pas les choses pour essayer de plaire aux autres. Faites-les car vous y croyez. »

Les Sept Sages cherchent bien d'autres qualités que le fait de savoir créer un plat chez les jeunes compétiteurs. Nous leur avons donc demandés de définir et d'identifier les caractéristiques d'un jeune chef talentueux.

Quels caractéristiques devront avoir ces jeunes chefs plein de talent ?

Gaggan Anand : - Être passionnés et croire en ce qu'ils cuisinent.
- Avoir une identité culinaire, de la folie et de la créativité qui feront que l'on se souviendra de chaque bouchée de ce qu'ils ont préparé.

Elena Arzak : - Ils doivent aimer être chef, être persévérants et créatifs.
- Un chef talentueux doit savoir comment manipuler les ingrédients bruts sans les abîmer et respecter leur nature et leur goût. De plus, le plat devra être original.

Mauro Colagreco : - De la passion, de la persévérance et de la rigueur.
- Un jeune chef talentueux est quelqu'un de passionné par ce qu'il fait, qui n'abandonne pas au premier obstacle, qui travaille dur et sait se servir des différentes techniques de cuisine.

Carlo Cracco : - Ce qui compte, c'est le résultat final. Mais c'est aussi tout aussi important de comprendre les différentes étapes qui ont conduit au résultat : comment il a été assemblé, réinventé et complété, la façon dont l'idée a surgi. Nous ne jugerons pas le chef mais son plat, s'il correspond à ce qu'il a voulu faire, si l'approche est juste. Ce n'est pas une question d'avoir raison ou d'avoir tort.

Wylie Dufresne : - De la curiosité, du dévouement et un couteau bien aiguisé.
- Tout est dans l'attitude. Ce n'est pas à propos de ce qu'ils savent ou de comment ils peuvent cuisiner. C'est aussi leur volonté d'apprendre.

David Higgs : - Une bonne compréhension des techniques de base de la cuisine et un thème ou un concept solide pour un plat, ainsi qu'une volonté de se mettre à nu à travers leur créativité. Et saisir leur chance.
- Une confiance naturelle en soi, mais pas trop (Ahah). Une confiance en soi, disons mesurée. Et ça, nous pourrons le déceler en parlant avec eux, lorsqu'ils présenteront leurs idées de menu et seront assez confiants pour nous convaincre.

Roberta Sudbrack : - Engagement, détermination, dépassement de soi et amour du métier : c'est tout ce qu'il devra posséder.
- On pourrait en citer beaucoup d'autres mais selon moi, rien n'est plus important que l'attitude.

Retrouvez ici toute l'actualité du S.Pellegrino Young Chef 2016 et le lien pour s'inscrire!

Tags