Blog

News et tendances

Le Noma, meilleur restaurant du monde, fermera en 2016

par le

Share
Facebook Twitter ShareAddThis
Le Noma, meilleur restaurant du monde, fermera en 2016

Si vous souhaitez tester la grande cuisine du Noma, courez à Copenhague avant qu'il ne soit trop tard. L'établissement, sacré meilleur restaurant du monde en 2010, 2011, 2013 et 2014 par le réputé magazine spécialisé Restaurant fermera ses portes le 31 décembre 2016. Son chef, le Danois Rene Redzepi souhaite en effet changer d'air et se lancer un nouveau défi : créer une ferme urbaine, où il pourrait faire pousser ses propres légumes pour ensuite les cuisiner. Ainsi, le restaurateur aurait un meilleur contrôle des aliments servis dans son établissement. D'après le New York Times, le restaurateur espère ouvrir son nouveau coin de paradis d'ici 2017.

Aux fourneaux du Noma depuis douze ans, Rene Redzepi souhaite tourner la page. Il vous reste donc un peu plus d'un an pour aller découvrir le plus prestigieux établissement de la capitale danoise et son chef de seulement 37 ans. Là-bas, vous y dégusterez un menu proposé à 230 euros, 375 avec l'accord mets-vin.

Le jeune chef se livre également sur son futur projet auprès du quotidien américain. Sa ferme urbaine se situera dans le quartier de Christiania, à Copenhague. Pour l'heure, l'établissement est un véritable chantier : une simple bâtisse aux fenêtres cassées recouvertes de graffitis, posée sur un terrain vague. Mais malgré cela, cet endroit apparaît comme une « évidence » pour Rene Redzepi, qui souhaite construire « un champ énorme » qui sera entretenu par un « agriculteur à temps complet et son équipe ».

Côté cuisine, le jeune chef a pour ambition de changer la manière dont ses menus sont présentés. Il souhaite ainsi se détacher des contraintes gustatives et des produits d'exception pour se tourner davantage vers une cuisine de saison. Par exemple, durant le printemps et l'été, la carte proposera des plats "verts" végétariens, quand le poisson et les fruits de mer seront à l'honneur en hiver. « Cela me rend très, très, très, très, très nerveux », a-t-il déclaré au quotidien. « Je n'ai pas peur, mais ça me rend nerveux. »

Comme quoi, même le meilleur restaurant du monde se donne les moyens d'innover et d'évoluer.

Tags