Blog

News et tendances

Le macaronut : la pâtisserie hybride de François Payard

par le

Share
Facebook Twitter ShareAddThis
Le macaronut : la pâtisserie hybride de François Payard

La pâtisserie hybride est à la mode. Dernière invention en date : le macaronut, croisement entre le macaron français et le donut américain, imaginé par François Payard.

Le pâtissier français installé à New York a créé cette nouvelle fantaisie culinaire à l'occasion de la journée du macaron, célébrée dans la Big Apple ce dimanche 20 mars.

De quoi est fait le macaronut ?

Une coque de macaron sur le dessus, une pâte de donut en-dessous et une ganache au milieu. Telle est la formule magique du macaronut. Initialement, François Payard souhaitait utiliser deux coques pour sa folie pâtissière, « mais tout le monde disait : ça fait trop macaron », a-t-il déclaré. Alors, pour conserver le plus d'influences françaises possible, le pâtissier a utilisé une pâte à donut plus légère que celle utilisée traditionnellement. La ganache, elle, est aussi généreuse que celle d'une pâtisserie américaine et est composée de purée de fraise, de chocolat blanc et d'un peu de crème. Mais impossible d'en savoir plus... François Payard souhaite conserver ses secrets de fabrication, au moins jusqu'au 20 mars.

Crédit : Instagram de François Payard

La mode de la pâtisserie hydride

On ne le répétera jamais assez, la pâtisserie hybride est la tendance culinaire de ces dernières années. Outre les brookies (brownie/cookie), les crookies (cookie/Oreo) ou le duffin (donut/muffin anglais), le succès le plus retentissant nous vient d'un autre pâtissier français, Dominique Ansel. Également installé à New York, le chef a lancé en 2013 son désormais célèbre cronut, union entre le croissant et le donut.

Plus récemment, le chimney cake, croisement entre un donut -qui a décidément la cote!- et une crème glacée.

Reste à savoir si le macaronut de François Payard rencontrera le même succès que la pâtisserie de Dominique Ansel.

Tags