Blog

News et tendances

Un restaurant cuisine les restes de Rungis contre le gaspillage

par le

Share
Facebook Twitter ShareAddThis
Un restaurant cuisine les restes de Rungis contre le gaspillage
Photo Nick Saltmarch/Flickr

Lutter contre le gaspillage est une bataille quotidienne. C'est pourquoi Aladdin Charni a imaginé Freegan Pony, un nouveau restaurant qui cuisinera les invendus de Rungis. Si la localisation exacte du nouvel établissement est encore gardée secrète, on sait déjà qu'il sera installé dans un espace de 400 m², sur un terrain inoccupé depuis plus de 15 ans, quelque part près du périphérique nord de Paris, et qu'il devrait ouvrir officiellement ses portes le 2 novembre prochain en présence des élus Verts de l'arrondissement concerné.

Un restaurant freegan et bon marché

Comme son nom l'indique, ce nouveau restaurant est freegan. Ce nouveau mode de vie alternatif, né aux Etats-Unis, dénonce le gaspillage alimentaire et la pollution générée par les déchets. Les partisans de ce mouvement se nourrissent principalement de ce qui est gratuit en récupérant, par exemple, dans les poubelles des supermarchés.

Pour alimenter les cuisines du Freegan Pony, Aladdin Charni se rendra presque tous les jours sur le marché de Rungis avec des bénévoles. Là-bas, il se fournira gratuitement en fruits et légumes destinés à être jetés. « Nous proposerons des plats cuisinés uniquement avec des aliments voués à la destruction. Plutôt que jeter les fruits et légumes impropres à la vente, certains maraîchers préfèrent les donner. Ils sont parfaits, prêts à être consommés immédiatement », explique le fondateur de Freegan Pony à Ouest France. En revanche, le restaurant, qui ne sera pas équipé pour respecter la chaîne du froid, ne récupèrera pas les laitages, les œufs ni la viande.

Côté prix, le Freegan Pony sera évidemment plus qu'accessible. Ouvert le soir en semaine et le week-end midi et soir, à raison de 80 couverts par service, l'établissement proposera des plats à 2 euros. L'argent récolté servira à payer les restaurateurs. « On n'est pas là pour monter une affaire mais pour sensibiliser les gens au gaspillage alimentaire. C'est plus percutant de leur faire vivre une expérience. En les servant on les informera que ce qui est dans leur assiette aurait normalement fini à la poubelle », détaille Aladdin Charni.

Les plats seront confectionnés par cinq chefs qui se relaieront pour mitonner des menus végétariens en fonction de la marchandise récupérée. Et une fois par semaine, un chef étoilé passera derrière les fourneaux.

Pour vous être informé de l'ouverture du Freegan Pony et lutter contre le gaspillage, rendez-vous sur la page Facebook du restaurant.

Tags