Blog

News et tendances

Le restaurant Marsan d'Hélène Darroze a ouvert ses portes

par le

Share
Facebook Twitter ShareAddThis
Le restaurant Marsan d'Hélène Darroze a ouvert ses portes
Photo Maxime Sciard

Après sa fermeture en 2018 pour travaux, le restaurant Hélène Darroze de la rue d'Assas a rouvert ses portes le 27 mai sous le nom de Marsan par Hélène Darroze.

"Plus le temps passe, plus j’ai besoin de fidélité. Parce que grandir c’est savoir rester fidèle. Fidèle à ses origines, son histoire, ses amis, fidèle à ses valeurs, ses envies et ses rêves. En réinventant le 4 rue d’Assas, j’ai souhaité me rapprocher de mes racines , me concentrer sur l’essentiel : mes producteurs qui m’ont toujours inspirée, le produit juste et vrai, les recettes qui subliment sans tricher... une cuisine instinctive de goûts et d’histoires.", explique la chef étoilée.

"En réinventant le 4 rue d’Assas, j’ai eu envie plus que jamais de me mettre à l’écoute de mes émotions, celles liées à mon enfance, à mon éducation dans une famille vouée à l’art du bien recevoir et à donner du bonheur dans ce Sud-Ouest si généreux, mais celles aussi nées de mes rencontres, de mes amitiés, de mes voyages et de mes expériences. Des émotions qui font une sensibilité et qui nourrissent audace et créativité ...

En réinventant le 4 rue d’Assas, j’ai voulu faire la synthèse de mes connaissances et donner sens à mes rêves en imaginant de nouvelles expériences gastronomiques, aussi exigeantes que vivantes. Une cuisine ouverte, une table de chef, une cave apparente, des dégustations spontanées et partagées... autant de moments à vivre, de plaisirs à découvrir et de goûts à transmettre.

En réinventant le 4 rue d’Assas, j’ai décidé de rendre hommage au Marsan, berceau de ma famille, l’endroit où je suis née et où tout a commencé", résume Hélène Darroze.

Au total, le restaurant Marsan par Hélène Darroze compte 30 couverts, une table privative dans la cuisine de 6 couverts ainsi qu'une table d'hôtes de 22 couverts ouverte sur l'atelier de création.

Au menu : Des cosses des petits pois Lagrimas... un velouté crémeux... breuil de brebis, huile d’olive Manni « Per mio figlio », caviar séché ; Le canard de Challans rôti au miel de bruyère... navets, pollen, whisky tourbé ; À Marsan, la rhubarbe se cuit en croûte de sucre... et se marie au sarrasin... Autant d'intitulés qui mettent l'eau à la bouche !

Où ? Marsan par Hélène Darroze, 4 rue d'Assas, 75006 Paris.

Suivez aussi FineDiningLovers sur Facebook 

Tags