Blog

News et tendances

Opéra Food : retour sur une soirée magique et multi-sensorielle

par le

Share
Facebook Twitter ShareAddThis
Opéra Food : retour sur une soirée magique et multi-sensorielle

Mercredi 8 novembre. 21 heures. C'est à ce moment précis que les quelques 200 convives du premier Opéra Food de S.Pellegrino ont pris place dans la salle du Trianon, à Paris, pour vivre une expérience hors du commun. 

Deux mois après sa victoire à la sélection française du S.Pellegrino Young Chef, Antonio Buono a en effet présenté son plat signature au grand public lors d'une soirée placée sous le signe de la magie. Pendant près de deux heures le jeune Italien, son mentor Frédéric Anton - chef du Pré Catelan - et le talentueux compositeur Thomas Roussel ont accordé leurs violons pour offrir aux invités un moment hors du temps, où musique et gastronomie ne formaient plus qu'un.

Cette alliance, unique en son genre, a démarré par la mise en scène d'une entrée phare du Pré Catelan, le fameux Crabe parfumé au curry, crème légère à l'aneth et caviar de France. Une fois la salle plongée dans le noir, le chef triplement étoilé a commencé la réalisation de sa recette sur la scène éclairée du Trianon, sous le regard attentif des invités qui pouvaient suivre chaque étape sur grand écran. Au même moment, les premières notes de musique ont retenti pour accompagner les gestes du cuisinier.

Les violons, clarinettes et flûtes traversières répondent aux bruits de fouet et cliquetis de verre. Il aura fallu plus de trois mois d'échanges entre le chef et Thomas Roussel pour que le compositeur, plus habitué aux musiques de film et aux défilés de mode qu'à la gastronomie, imagine cette partition inédite. "Je ne suis pas ce qu'on appelle un fan de cuisine", nous confie le compositeur, "mais Frédéric Anton m'a présenté ses plats et m'a même permis de venir dans ses cuisines pour que je m'imprègne de son univers. J'ai filmé ses recettes pour en tirer un tempo, une émotion et composer mes morceaux dans mon studio", se souvient-il.

Résultat : une harmonie parfaite. En quelques minutes, les convives ont les sens en éveil grâce à cette musique envoûtante et aux gestes minutieux du chef. Les serveurs affluent dans la salle et les quelques chanceux présents peuvent enfin passer à la dégustation. "Laissez-vous porter par ce plat, dégustez-le couche par couche en découvrant le piquant du curry, la douceur du crabe et la longueur du caviar", suggère le Meilleur Ouvrier de France. 

Après cette première douceur, la salle s'assombrit à nouveau pour l'arrivée sur scène d'Antonio Buono. Le jeune cuisinier, chef de cuisine au Mirazur de Mauro Colagreco, prend timidement la parole pour exprimer sa joie. "C'est un grand honneur pour moi d'être ici et de vous présenter mon plat, Rascasse de la Méditerranée, rouille noire et rhubarbe", déclare le jeune Italien au micro. "C'est un plat riche en émotions et en goût", ajoute Frédéric Anton, qui affirme avoir été conquis par la pertinence de cette création lors de la sélection française du S.Pellegrino Young Chef.

C'est sur ces quelques mots que la musique reprend. La délicatesse des gestes d'Antonio Buono, qui dispose avec une grande justesse ses fleurs sur le poisson méditerranéen, fait une nouvelle fois échos à la musique féérique proposée par Thomas Roussel, qui s'est inspiré du travail de John Williams et de son célèbre thème pour le film Harry Potter. La salle semble conquise par le spectacle auditif, visuel, olfactif et gustatif qui lui est offert.

Le dîner s'achève sur une note sucrée signée Christelle Brua, chef pâtissière du Pré Catelan, qui propose pour cet Opéra Food sa fameuse Pomme soufflée croustillante, une pomme d'amour revisitée avec beaucoup de finesse et de légèreté. Pour ce dessert, Thomas Roussel s'est laissé mené par les sons de la conception de la recette avec "la pomme qui craque et le sucre qui crépite" pour composer un morceau aux sonorités envoûtantes.

Les convives ont finalement terminé leur dégustation sur une reprise de The Verve avec une Bitter Sweet Symphony revue par l'orchestre.

"Il ne nous reste plus qu'à souhaiter bonne chance à Antonio Buono pour la finale mondiale du S.Pellegrino Young Chef, en espérant qu'il ramène à la France le titre suprême", a conclu Frédéric Anton, visiblement fier de son nouveau protégé.

Crédit : Anne-Emmanuelle Thion

Suivez aussi FineDiningLovers sur Facebook !

Tags