Blog

News et tendances

Le sushi du futur sera carré et personnalisé

par le

Share
Facebook Twitter ShareAddThis
Le sushi du futur sera carré et personnalisé
Photo COURTESY: OPEN MEALS

Science fiction ou réalité ? La start-up japonaise Open Meals va allier la génomique, l’impression 3D et l’art du sushi afin de créer une expérience gastronomique inédite et personnalisée.

Le projet de Sushi Singularity, un restaurant qui devrait ouvrir à Tokyo en 2020, commencera avec une première importante étape : l’envoi d’échantillons biologiques de ses futurs convives. Ces échantillons de fluides corporels seront analysés afin de fabriquer des sushis sur mesure, imprimés en cubes 3D.

Sushi digitaux et personnalisés

Le projet part du principe que chacun de nous a un profil métabolique et nutritionnel unique, et que le restaurant pourra proposer à chaque client une expérience tout à fait unique qui répondra à ses besoins nutritifs.

Les personnes qui souhaitent vivre cette nouvelle expérience recevront, quelques semaines avant leur réservation, un kit d’analyses médicales contenant plusieurs pipettes. Ils devront envoyer le kit à Sushi Singularity, qui s’occupera de mettre au point le « meilleur » sushi dont ils puissent se nourrir.

Open Meals avait déjà lancé le concept de Sushi Teleportation l’année dernière au South by Southwest Interactive festival à Austin, Texas. Ici le staff avait permis aux clients de charger leurs données biologiques sur une plateforme digitale centralisée, connectée à une imprimante 3D robotique pour sushi (cubes de gel comestible).

L’alimentation du futur

On se demande s’il y aura des personnes disposées à fournir à Sushi Singularity leurs échantillons biologiques afin de pouvoir manger un « sushi cube » 100% compatible avec leur organisme.

Ce projet ouvre le débat sur la personnalisation de l’expérience culinaire. Jusqu’où iront les restaurants dans l’utilisation de données personnelles de leurs clients ?

« L’hyper personnalisation sera un critère commun pour les repas du futur. Sur la base de tests ADN, des urines et des intestins, chacun aura son propre ID de santé. Cette identité sera analysée et une correspondance nutritionnelle sera calculée pour satisfaire les exigences nutritionnelles à l’aide la biométrie » lit-on sur le site officiel de la société Open Meals.

Si la nature futuriste de ce projet suffit pour qu'on en parle déjà, il faudra attendre 2020 pour comprendre si Sushi Singularity deviendra une adresse à ne pas rater à Tokyo.

Suivez aussi FineDiningLovers sur Facebook 

Tags