Blog

News et tendances

Uber s’attaque aussi à la livraison de repas à domicile

par le

Share
Facebook Twitter ShareAddThis
Uber s’attaque aussi à la livraison de repas à domicile
Photo UberEats

On vous en parlait en octobre dernier. La période de tests ayant été concluante, Uber a décidé de lancer UberEATS, sa nouvelle application de service de livraison de repas à domicile. Après 6 mois de tests, la société californienne qui s’est fait connaître au travers d’un modèle économique innovant dans les transports en taxi, vient d’annoncer qu’elle se lancerait effectivement sur le marché français.

Avec cette annonce, l’ensemble de Paris est désormais couvert par l’application dont les tests avaient portés sur les seules zones géographiques des restaurants partenaires. A ce jour, l’application UberEATS est active seulement pour Paris, mais elle devrait être déployée dans d’autres grandes villes l’année prochaine. Une décision qui confirme le potentiel du marché de la livraison de repas à domicile sur le territoire national, alors que le nombre d’opérateurs n’a cesse d’augmenter : Resto-In, Deliveroo ou Foodora.

Différenciation et mutualisation

Mais Uber joue la carte de la différenciation en offrant un service différent de la concurrence : la livraison instantanée qui permet à l’utilisateur d’être livré en 10 minutes. En échange de quoi, il doit accepter une offre limitée à quatre plats et ne peut profiter de cette option qu’entre 11h30 et 14h30 précise l’entreprise. Pour ce faire, elle s’appuiera sur les chauffeurs de son service de VTC et les sociétés partenaires, tout en favorisant l’hyperproximité afin de fidéliser ses livreurs en deux roues, motorisés ou non.

Forte de sa notoriété internationale, la société Uber cible aussi bien les parisiens que les touristes de passage. Là pourrait bien être d’ailleurs le véritable levier de développement.

Une opportunité pour les restaurants qui voient au travers de ce service de livraison à domicile privatiser se développer leur clientèle tout en maintenant leur capacité d’accueil. Un service qu’Uber se fait évidemment payer moyennant une commission de 30% partagée à part égale entre le restaurateur et l’utilisateur, chacun d’entre eux bénéficiant du service. Ainsi un plat vendu 10 euros coûtera à chacun 1,50 euros.

Disons que le marché du service de livraison de repas à domicile semble avoir encore de beaux jours devant soi ! Ce n'est pas pour rien que nous vous avions prédit ce service comme une des grandes tendances 2016 !

Téléchargez ici l’application gratuitement.

Tags