Blog

News et tendances

Yves Camdeborde signe les menus gastronomiques pour Air France

par le

Share
Facebook Twitter ShareAddThis
Yves Camdeborde signe les menus gastronomiques pour Air France

 La saga Air France continue. Mais que l’on s’entende, nous parlons bien de la saga de ses menus gastronomiques. Jusqu’en septembre, les passagers de la classe Affaires pourront en effet se régaler des plats signés Yves Camdeborde. Offrir à ses voyageurs des plats cuisinés par des grands chefs est une recette qui semble fonctionner pour la compagnie aérienne puisqu’elle n’en est pas à son premier coup d’essai.

La Chef triplement étoilée Anne-Sophie Pic qui vient tout juste d’ouvrir son nouveau restaurant à Valence André, Histoires de famille et Régis Marcon avaient en effet ouvert le bal en 2015, pour la première année de cette collection de menus gastronomiques. Puis Joël Robuchon, Guy Martin qui a d'ailleurs le restaurant gastronomique I Love Paris, à l'aéroport Charles de Gaulle ou encore Michel Roth.

C’est le jeune chef Jean Imbert qui a inauguré la collection 2016, à qui succède donc Yves Camdeborde dont les recettes seront servies sur les vols long et moyen courrier au départ de Paris-Charles-de-Gaulle.

Les recettes bistronomiques de Yves Camdeborde

Le père de la bistronomie ne pouvait faire autrement que d’offrir des recettes propre à son style culinaire. Et pendant les six mois de son partenariat avec Air France, il proposera six recettes exclusives. Passé par les plus belles cuisines de Paris - Le Ritz, La Marée, La Tour d'Argent et l'Hôtel de Crillon, ce chef très engagé dans la lutte contre le gaspillage officie aujourd’hui au Le comptoir du relais dans le 6è arrondissement de Paris.

Les globe-trotters qui auront la chance de voyager à ce moment là pourront alors déguster son Moelleux de cabillaud et saumon fumé, rondeur de pomme et céleri, crumble Parmesan, Tournesol et piments d’Espelette (ci-dessus), mais aussi sa recette de Volaille travaillée comme une poule au pot, pickles d’oignons rouges et raisins, sauce suprême et riz étuvé au four (ci-dessous) ou encore le Poulet préparé comme un tajine au curcuma, fine semoule relevée, kumquat et sarrasin ou bien le Fondant de boeuf au vinaigre de Banyuls cuit longuement au four, billes de légumes et marrons relevés aux zestes d’orange.

Après cette offre de menus gastronomiques, on peut se demander quel sera le prochain chef. Who’s next ?

Tags