Blog

Point de vue

Qui est Antonio Buono, vainqueur du S.Pellegrino Young Chef France

par le

Share
Facebook Twitter ShareAddThis
Qui est Antonio Buono, vainqueur du S.Pellegrino Young Chef France

Le 14 septembre dernier, vous découvriez en notre compagnie Antonio Buono, vainqueur de la sélection française du S.Pellegrino Young Chef. Le jeune homme, actuellement chef de cuisine au restaurant Mirazur à Menton, a séduit le jury grâce à son plat Rascasse rouge méditerranéenne, rouille noire, rhubarbe, céleri et fleurs de montagne. Un plat "simple mais explosif" d'après Frédéric Anton, chef triplement étoilé du Pré Catelan et désormais mentor du jeune homme.

A quelques semaines du grand événement Opéra Food, qui se tiendra le 8 novembre prochain au Trianon à Paris, il est temps d'en apprendre un peu plus sur Antonio Buono et sa passion pour la gastronomie française.

Une carrière démarrée très tôt

Antonio Buono est né il y a tout juste 30 ans à Nocera Inferiore, à quelques kilomètres de Naples. Très vite, l'appel des cuisines se fait sentir : "J'ai commencé à travailler à l'âge de 13 ans", nous explique le chef italien. "J'ai eu la chance de rencontrer des cuisinières qui ont su me transmettre leur grande passion, ce qui m'a poussé à m'inscrire à l'Institut d'hôtellerie publique."

De là, les belles expériences s'enchaînent. Après avoir officié au Pappacarbone à Cava dei Tirreni, Antonio Buono s'envole pour l'Espagne. Il y rejoint les équipes de Santi Santamaria du restaurant Can Fabes (aujourd'hui fermé) à Sant Celoni, dans la région de Barcelone.

Pendant un temps, le jeune Italien a également vécu à Los Gatos, en Californie, pour travaillé aux côtés de David Kinch dans son restaurant Manresa. C'est d'ailleurs dans ce même restaurant qu'officie Mitch Lienhard, vainqueur du dernier S.Pellegrino Young Chef monde.

Aujourd'hui, Antonio Buono officie dans les cuisines du triplement étoilé Mirazur à Menton, aux côtés du chef Mauro Colagreco. "Nous avons une relation profonde d'apprentissage", explique avec tendresse l'Italien. "Grâce à lui, je développe sans cesse mes capacités de cuisinier."

Antonio est d'ailleurs resté très proche de ses anciens collègues Marcelo Martin di Giacomo et Chiho Kanzaki, à qui il y allé rendre visite au Virtus dès le lendemain de sa victoire.

Une dévotion sans faille 

Lorsqu'on demande à Antonio Buono ce qui le passionne en dehors de la cuisine, il répond simplement qu'il n'a "pas le temps" pour faire autre chose. Inutile donc de dire à quel point le jeune chef était heureux après sa victoire au S.Pellegrino Young Chef, lui qui consacre tellement de temps à la cuisine. "J'étais extrêmement honoré et je ferai tout pour rapporter le titre à la France", nous a-t-il assuré.

Le jeune Italien se dit d'ailleurs très content de représenter l'Hexagone, son pays de formation, et de défendre les couleurs de la gastronomie française, "une des meilleurs au monde" selon lui.

Désormais, Antonio Buono compte avancer main dans la main avec son nouveau mentor Frédéric Anton pour continuer à améliorer son plat signature avant la Grande Finale qui se déroulera en Italie en juin prochain.

Suivez aussi FineDiningLovers sur Facebook !

Tags