Blog

Point de vue

Ducasse mène la lutte contre le Dry January

par FDL le

Share
Facebook Twitter ShareAddThis
Ducasse mène la lutte contre le Dry January
Photo Gary Hamill

Nous sommes en janvier et beaucoup de gens ont décidé de se lancer dans un mois sans alcool, mais l'un des plus grands chefs français Alain Ducasse est en guerre contre cette tendance du Dry January (janvier sec).

"J'aime nager à contre-courant", a-t-il déclaré hier à l'AFP sur son projet de vendre des bouteilles de Bordeaux et de Bourgogne à prix discount dans ses restaurants, afin d'encourager ses clients à boire du vin à la bouteille plutôt que verre.

Le Dry January, une tendance qui a commencé en Grande-Bretagne il y a quelques années et s'est étendue à d'autres pays, prend également racine en France. Cependant, Alain Ducasse ne l'entend pas de cette oreille.

"Je suis obsédé par la vente de vin", a déclaré Ducasse, ajoutant qu'il était horrifié de voir des clients à New York commander du thé glacé avec leur déjeuner au lieu du vin.

En France, la "tradition" en matière de vin implique de boire peu et souvent, avec modération. Selon le chef, si les gens s'imprégnaient de cette pratique "à la française", des défis tels que celui du Dry January seraient inutile.

Cependant, la quantité d'alcool consommée dans le pays a quelque peu préoccupée ces dernières années, des experts conseillant aux gens de ne pas boire plus de deux verres de vin par jour, "et pas tous les jours". La France arrive en effet en troisième position concernant la consommation d'alcool par habitant parmi les 36 membres de l'Organisation de coopération et de développement économiques. Cependant, le président Macron a été contraint de prendre du recul par rapport aux plans de campagne pour le Dry January en France en raison de la pression exercée par le très puissant lobby du vin. La consommation de vin en France commence à changer, la bouteille de rouge généralement présente sur les tables de déjeuner d'affaires devenant de plus en plus rare de nos jours.

"J'ai noté cette tendance", explique Ducasse, "mais je ne veux pas la voir ou l'entendre, je m'y oppose".

Suivez aussi FineDiningLovers sur Facebook 

Tags