Blog

Point de vue

Rencontre avec Hervé Cuisine, le Youtubeur food français le plus suivi sur le web

par le

Share
Facebook Twitter ShareAddThis
Rencontre avec Hervé Cuisine, le Youtubeur food français le plus suivi sur le web

900.000 fans sur Facebook, 465.000 abonnés sur Youtube... Hervé Palmieri est un phénomène à lui tout seul !

Plus connu sous le nom de Hervé Cuisine, le blogger food de 36 ans a débuté sa "carrière" d'influenceur il y a 10 ans dans sa cuisine. Aujourd'hui, il tourne toujours ses vidéos chez lui, à Paris, et mobilise les foules sur ses réseaux sociaux et même son application mobile, qu'il a conçu seul. 

Un véritable touche à tout que FineDiningLovers a eu le privilège de rencontrer autour d'un verre au Café Charbon, dans le 11e arrondissement de Paris.

Vous avez reçu le prix de la Fondation Nestlé il y a quelques semaines. Qu'est-ce que cette récompense va changer pour vous ?
Le prix est en réalité une bourse de 10.000 euros que je vais pouvoir investir dans des frais de production et de traitement de vidéo. Ca va me permettre d'augmenter la cadence du contenu. J'étais jusqu'à présent sur une vidéo hebdomadaire et maintenant j'en publie deux. Ca m'a permis de lancer une nouvelle série à laquelle je réfléchissais depuis un moment et qui s'appelle "Coup de pouce en cuisine", où je fais intervenir des abonnés qui ont besoin d'aide pour faire une recette et se décomplexer en cuisine. J'ai fait un appel à candidature sur Facebook et plus de 200 personnes m'ont écrit. J'ai déjà tourné 16 épisodes avec des personnes venues de Paris, Bruxelles, Lille, Nantes... La bourse me permet de prendre en charge une partie de leur transport pour les aider à venir jusqu'à moi car les tournages se font chez moi, dans ma propre cuisine. Le fait de cuisiner avec des inconnus est nouveau mais très sympa. C'est un vrai challenge ! 

Selon vous, qu'est-ce qui vous différencie des autres bloggers/Youtubers food ?
Il y a effectivement énormément de blogs sur le sujet. Quand j'ai commencé il y a 10 ans, j'ai fait le choix de faire des vidéos pour me distinguer de tous les blogs qui existaient déjà. C'était le début des plateformes vidéos comme Youtube donc j'ai testé les petites vidéos chez moi. C'était un peu brut, rien à voir avec le travail que je fournis aujourd'hui, mais j'étais le premier en France à diffuser ce genre de vidéos et ça a bien pris. Et mise à part l'évolution technique, je suis resté la même personne, je n'ai pas pris de cours de cuisine donc je reste toujours très proche des personnes lambdas qui souhaitent apprendre à cuisiner sans pour autant devenir des Top Chef.

J'ai aussi beaucoup évolué dans ce que je propose. Au départ je présentais beaucoup de grands classiques comme le moelleux au chocolat et aujourd'hui je cherche à faire des gâteaux avec moins de sucre, de matière grasse, sans gluten... Je continue à faire des gâteaux classiques mais disons que je m'adapte aussi à la demande, d'aller là où les gens vont.

Vous dites que vous n'avez jamais pris de cours de cuisine... D'où vient votre savoir-faire ?
C'est de la pure passion ! Et peut-être un petit coup de pouce de la nature car j'arrive généralement à réussir toutes les recettes que je teste. Je suis patient, méthodique, appliqué... Quand je fais un gâteau j'aime bien qu'il soit joli et bon à la fois.

Comment choisissez-vous la recette de la semaine ?
J'ai parfois des demandes explicites des gens qui me suivent. Je m'inspire beaucoup de ces échanges ! Mais je fais également attention aux saisons, je vais régulièrement chez le primeur pour voir ce que je pourrais faire... 

Je voyage aussi beaucoup et je lis énormément de magazines anglo-saxons, des livres de cuisine, et j'adore m'entourer de chefs spécialisés -cuisine thaï, marocaine, etc- qui m'inspirent aussi beaucoup.

A terme, vous aimeriez vivre de vos vidéos à plein temps ?
Je ne sais pas. Je pense que ça serait beaucoup de pression de se reposer uniquement sur ce que je fais. Je devrais produire beaucoup de contenus et je ne sais pas si j'y prendrais autant de plaisir. Disons que la sécurité de mon emploi me rassure. Ca fait 10 ans que je fais ça et j'ai toujours travaillé à côté. 

Y'a-t-il une recette qui a rencontré plus de succès que les autres depuis le début ?
Oui ! La Tarte au citron meringuée. Un grand classique mais extrêmement populaire à l'étranger. Inversement, au début, je faisais beaucoup de vidéos de pâtisseries américaines comme les Donuts qui a fait 3 millions de vues sur Youtube ! Pourtant, je ne suis pas très fier de la vidéo, elle est vraiment pourrie (rires) ! La vidéo du Cheesecake marche aussi très bien.... Globalement, le sucré plaît beaucoup !

Dans les vidéos plus récentes, j'ai réalisé un Gâteau sans beurre et sans sucre qui cartonne ! C'est un gâteau au chocolat où le beurre est remplacé par de la courgette râpée et le sucre par de la stevia. C'est une recette qui plaît beaucoup.

Avez-vous un pêché mignon ?
Il y en a beaucoup. J'ai toujours dans mes placards des gousses de vanilles fraîches. Je suis un malade de vanille ! J'en ai ramené de Madagascar il y a deux ans et depuis je fais mes sirops de vanille et mes sucres vanillés tout seul.

Je suis aussi un grand fan de miel. J'en ramène à chaque voyage, tout comme le sel... J'aime beaucoup les cristaux de sel, la fleur de sel. Ce ne sont pas des choses qu'on mange pures mais j'adore.

Vous avez récemment fait le tour de France pour présenter votre nouveau livre, Apéros faciles entre potes. Qu'est-ce que ça fait de rencontrer ses "fans" en chair et en os ?
C'est super ! Ce qui me plaît beaucoup c'est qu'on sort un peu du cadre virtuel et j'adore constater le côté hétéroclite des profils. Il y a beaucoup de couples mères-filles, des mamies, des enfants... Il y a aussi des garçons qui viennent me voir pour me remercier car grâce à mes vidéos, ils ont appris à cuisiner pour leur copine. Ca fait plaisir !

Que représente Noël pour vous ?
Pour moi c'est vraiment la fête familiale par excellence. Je suis toujours avec mes soeurs chez mes parents et on prépare le repas du réveillon ensemble. On fait souvent des nems car ma maman est d'origine vietnamienne. On s'est retrouvés plus d'une fois tous ensemble à rouler des nems jusqu'à 2h du matin, en rigolant en famille ! Et plus généralement, chacun ramène sa spécialité donc on se retrouve toujours avec trois fois trop à manger mais on veut se faire plaisir.

L'autre tradition c'est la Forêt noire, c'est quasiment systématique ! On fait rarement des bûches. 

Suivez aussi FineDiningLovers sur Facebook !

Tags