Blog

Point de vue

Christophe Michalak : "Mon souhait est de démystifier la pâtisserie"

par le

Share
Facebook Twitter ShareAddThis
Christophe Michalak : "Mon souhait est de démystifier la pâtisserie"

L'année écoulée aura été riche en projets pour Christophe Michalak. L'ancien roi des goûters du Plaza Athénée, qui a quitté son poste il y a quelques semaines, a ouvert en septembre dernier sa première pâtisserie dans le quartier du Marais. Plus récemment, celui qui a été nommé "Pâtissier de l'année" par le Guide Pudlo s'est associé à l'entreprise "Petit déjeuner étoilé" pour proposer des petits-dej de Palace livrés à domicile.

Aujourd'hui, le pâtissier le plus rock'n'roll de sa génération nous en dit plus sur ses projets à venir, ses sources d'inspiration en cuisine et sa joie de transmettre son savoir-faire.

Vous venez de quitter le Plaza Athénée après 15 ans. Quels sont vos projets pour cette nouvelle phase de votre carrière ?
J’ai toujours des millions de projets, mais j’en parlerai le moment voulu. C’est comme ça que je vis : toujours à 1000 à l’heure avec de nouveaux objectifs à atteindre. C’est très stimulant et on apprécie chaque seconde de sa vie. 

Quand vous étiez petit, vous rêviez de devenir dessinateur. Comment cet attrait pour le domaine artistique se reflète aujourd'hui dans vos créations ?
Tout est mûrement réfléchit, dessiné, puis composé sur plusieurs essais ! Ma pâtisserie se résume en 4 mots avec 4 E : Elégance-Equilibre-Emotion-Efficacité.

Farandole de cakes de Christophe Michalak

Vous avez également imaginé des K7 et VHS en chocolat. La musique et le cinéma sont aussi des sources d'inspiration ?
Je suis un bosseur. J’adore comprendre, décortiquer, tester, modifier, embellir ! J’échange sans arrêt avec des gens brillants. J’écoute de la musique tout le temps, c’est vraiment le moteur de ma vie. Du coup les idées fusent et s’imposent toute seules. Je voyage beaucoup et puise mon inspiration au fur et a mesure de mes rencontres et decouvertes en France et à l'étranger.

Parmi vos très nombreuses créations, quelles est celle dont vous êtes le plus fier et pourquoi?
J'ai fait le tour des petits gâteaux haute couture, je veux dorénavant travailler en toute fraîcheur, et réaliser tous les matins des petits gâteaux en verrines que j'ai baptisées les Kosmiks, plus simples à manger, à voyager, avec moins de sucre, de gras et de gélatine et surtout plus de goût et de textures !!! 

De gauche à droite : Religieuses, Kosmik et Gâteaux de Christophe Michalak

Vous avez la réputation d'être gourmand de pâtisseries... Mais quel plat salé vous fait complètement chavirer ?
Un truc tout simple mais que j’adore : les spaghettis bolognaises.

Vous êtes très actif sur les réseaux sociaux. Pourquoi ?
D'après moi la communication digitale colle à mon époque et je veux vivre avec. Cela me prend beaucoup de temps, mais c'est l'avenir, demain ce sera autre chose, à moi de m’adapter.

De Fauchon à Pierre Hermé en passant par Ladurée, vous avez officié pour les plus grandes pâtisseries françaises. Vous êtes aujourd'hui à votre tour l'un des meilleurs pâtissiers de l'Hexagone. Quelle place accordez-vous dans votre emploi du temps à transmette votre savoir aux nouvelles générations ?
Depuis que j’ai débuté, mon rêve c’est de pouvoir partager mes recettes et rendre accessible ma passion sans trop me prendre au sérieux. Avec l’ouverture des mes pâtisseries, de la Masterclass et les émissions que j’anime, je transmets tous les jours mon savoir-faire à tous ceux qui souhaitent apprendre. 

Retrouvez la recette de la tarte acidulée au citron de Christophe Michalak ici.

Des émissions télé, de nombreux livres et des boutiques qui cartonnent... Que peut-on souhaiter de plus le plus "Rock'n'roll" des pâtissiers ?
Poursuivre ma démarche de démystification de la pâtisserie. J’ouvre prochainement une nouvelle pâtisserie à Paris dans le quartier de St Germain et espère pouvoir me développer également à l’étranger.

Où ? Pâtisserie Christophe Michalak, 16 rue de la Verrerie, 4e arrondissement de Paris.
Web

Tags