Blog

Point de vue

Marc Veyrat : Perdre la 3e étoile, c'était "pire que la perte de mes parents"

par le

Share
Facebook Twitter ShareAddThis
Marc Veyrat : Perdre la 3e étoile, c'était "pire que la perte de mes parents"

Marc Veyrat ne se remet toujours pas de la sanction du Guide Michelin 2019. En janvier dernier, l'homme au chapeau s'est vu retirer sa troisième étoile gagnée l'an passé. Un peu plus d'un mois après le verdict, le chef témoigne dans Complément d'enquête sur France 2 et n'y va pas de main morte : "Ç'a été la plus grande offense de ma vie... C'est terrible. C'est pire que la perte de mes parents, c'est pire que n'importe quoi."

Les mots sont forts, voire choquants. Mais visiblement, Marc Veyrat a vécu cette rétrogradation comme une punition injuste. Selon lui, La Maison des Bois n'a pas changé d'un pouce en un an et n'a surtout pas baissé en qualité. Dans son restaurant désormais doublement étoilé, ses produits sont "irréprochables". Les oeufs viennent de ses propres poules, les légumes de son potager personnel, les poissons de son aquarium flambant neuf. "Je n'ai jamais eu une équipe pareille. Jamais, depuis cinquante ans", affirme même Marc Veyrat.

Dans ce reportage, l'homme au chapeau se demande même si les inspecteurs du Guide Michelin ont vraiment visité son établissement au cours de cette dernière année. "Normalement, quand le guide Michelin vient, il donne sa carte à la fin. Je n'ai pas eu de carte, alors... c'est peut-être la nouvelle mode ?"

Marc Veyrat serait-il mauvais joueur ? Oui selon Gwendal Poullennec, nouveau directeur international du guide, qui assure que pour les établissements aussi haut gradés, les inspecteurs se déplacent plusieurs fois par an. Ce dernier refuse d'ailleurs que le professionnalisme des inspecteurs soit remis en cause. 

De son côté, le grand critique culinaire Périco Légasse, qui n'est habituellement pas tendre avec les grands chefs, prend la défense de Marc Veyrat. D'après lui le guide a voulu "faire du buzz" pour booster son édition 2019. "Marc Veyrat est un personnage truculent, médiatique, une très forte personnalité. Ils savaient très bien qu'en le sanctionnant, ça allait générer une polémique. Ils sont victimes de la mode, de la tendance... C'est dommage, parce que ce n'est pas leur éthique", regrette-t-il.

Pour en savoir plus sur ce débat houleux, vous pouvez regarder le replay de "L'inaccessible étoile", un reportage à voir dans Complément d'enquête diffusé le 7 mars 2019.

Suivez aussi FineDiningLovers sur Facebook 

Tags