Blog

Point de vue

Comment se sent Matthieu Otto à quelques jours du Bocuse d'Or à Lyon ?

par le

Share
Facebook Twitter ShareAddThis
Comment se sent Matthieu Otto à quelques jours du Bocuse d'Or à Lyon ?
Photo Julie Limont

Le 30 janvier prochain, le monde de la gastronomie aura les yeux rivés sur le Sirha de Lyon et plus particulièrement le Bocuse d'Or. Après deux ans de compétition et d'entraînements intensifs, 24 chefs venus du monde entier pour représenter leur pays cuisineront pour un jury exceptionnel, dans l'espoir de remporter le Bocuse d'Or 2019.

De notre côté, nous allons évidemment suivre de près l'épreuve de Matthieu Otto qui devra, comme les autres candidats, réaliser un carré de veau sous la mère 5 côtes premières apprêté de ses abats à rôtir, ainsi qu'une chartreuse de légumes aux coquillages. Comment se sent le chef français à quelques jours du Bocuse d'Or ? Fine Dining Lovers s'est entretenu avec le chef.

Comment vous sentez-vous à quelques semaines de l'épreuve finale ?
Je me sens bien. On avance, on travaille, on s'entraîne tous les deux jours, on répète énormément pour être prêts le jour-J. Pour le moment, on est contents de ce qu'on fait, tout se passe bien.

Les thèmes imposés vous inspirent-ils ?
De nos jours, les cuisiniers travaillent tous les produits. Personnellement, je n'ai pas de produit fétiche, j'aime tout faire. Alors le carré de veau et la chartreuse ne sont pas des plats qui me font peur. Au contraire, j'aime les réaliser. 

Comment vous êtes-vous préparé avec votre commis Louis de Vicari ?
Ca fait un an que je travaille avec lui et tout se passe très bien. On a déjà passé le Bocuse d'Or Europe ensemble, on a une belle complicité et heureusement, car nous ne serons que tous les deux dans le box le jour-J et on est tous les jours ensemble depuis un an alors il faut s'entendre, se coordonner sur la cuisine, le dressage, etc.

Vous n'entrerez en compétition que le deuxième jour des épreuves, allez-vous venir voir ce qu'il se passe le premier jour ou préférez-vous rester dans votre bulle ? 
Pour tout vous dire je n'ai pas réfléchi à ce que j'allais faire. Le plus important est d'être prêt pour mon jour à moi. Que Louis et moi soyons concentrés sur ce que nous aurons à faire. On ira peut-être sur place la veille pour saluer et remercier tous les partenaires qui nous accompagnent depuis le début de cette aventure mais je n'ai pas un planning précis en tête.

Suivez aussi FineDiningLovers sur Facebook 

Tags