Blog

À boire et à manger

Connaître la cuisine hawaïenne en 9 plats iconiques

par le

Share
Facebook Twitter ShareAddThis
Connaître la cuisine hawaïenne en 9 plats iconiques

Séduits par la tendance du Poke – salade de poisson cru – nous nous sommes demandé si la cuisine hawaïenne ne méritait pas d’être plus approfondie et nous avons découvert qu’il s’agit d’une cuisine extrêmement variée. Le journal The Guardian a d’ailleurs prédit qu’au cours des prochaines années, les restaurants proposeront de plus en plus souvent des spécialités culinaires hawaïennes dans leurs menus.

Allons donc voir de plus près quelques spécialités hawaïennes et tentons de nous en inspirer pour les plats de tous les jours. Plusieurs idées sont assez simples à réaliser chez soi même si certains ingrédients ne soient pas toujours faciles à trouver.  

CUISINE HAWAÏENNE: 9 PLATS À CONNAÎTRE

1. Le Poke : le plat le plus célèbre

Certains le sacrent déjà comme "le nouveau sushi": le poke, le plat hawaïen le plus célèbre, est composé de thon cru mariné dans une sauce de shoyu, d’huile de sésame, de sel et d’oignons. Sain, léger et parfait pour le déjeuner.

2. Le saimin : un autre plat incontournable

Si vous êtes un amateur de rāmen, alors ne manquez ce plat typique de la cuisine hawaïenne. Le Saimin, fait de noodles, est servi dans le dashi chaud (le bouillon japonais) et il est accompagné de poireaux et d’ingrédients au choix comme le kamaboko, des petits morceaux de porc cuits au barbecue (char siu), les algues Nori. Dans certaines parties du monde, il est même servi chez McDonalds !

 

Mililani Special! #hfcu #lunchtime #comfortfood #saimin

Une photo publiée par Mycah rosario (@mycahrosario) le

3. Le lomi salmon : un plat qui se mange frais

Un accompagnement traditionnel avec du saumon cru piquant : destiné au succès du poke. Il est préparé avec un mélange de poisson cru, de tomates, d’oignons doux Maui (oignon typique cultivé à grande échelle à Hawaï) et de lamelles de piment. Le saumon est massé (en effet le mot « lomi » signifie « massage » en hawaïen) à la main avec les autres ingrédients afin de défibrer le poisson et de bien mélanger toutes les saveurs. Un plat qui doit être consommé froid et auquel on ajoute aussi parfois de la glace avant de le servir.

4. Le porc kalua : un plat de fête

Le rôti de porc est souvent au centre de la table des fêtes hawaïennes. L’animal est mis sur les charbons ardents, il est recouvert de feuilles de bananier et cuit dans l’ « Imu » - un four enterré – pendant 6 à 8 heures au moins. Le résultat est un goût fumé et un caractère juteux extraordinaire : le porc est découpé en tranches fines avant d’être servi, ce qui le rend semblable au pulled pork.

5. Le laulau : une viande ou un poisson cuit à la vapeur

Hors-d’œuvre typique de la cuisine hawaïenne, il est préparé avec des ingrédients exotiques et délicieux, en partant justement du porc – dont on utilise l’épaule – du poulet et des légumes. Tout Lau Lau est fourré et enroulé dans six à sept feuilles de Taro, serré solidement en de nombreuses couches, pressé puis cuit au four ou bien, dans des temps anciens, cuit sous terre comme le porc kalua.

 

Pork Lau Lau #onohawaiianfoods #thirstypig #pig #pork #food #follow #followme one of my favorite Hawaiian dishes

Une photo publiée par Thirsty Pig 🐷 (@thirstypig) le

6. Le poulet huli huli : une viande marinée

Le poulet Huli Huli est synonyme des Hawaï et est cuisiné dans tout l’archipel. La recette prévoit que le poulet soit grillé à la braise et accompagné d’une sauce de soja, de sucre de canne, de gingembre et de fruits.

 

🐓💯💯💯

Une photo publiée par Heather Sperling (@heathersper) le

7. Le calamar luau : plus bon que beau

Il n’est certes pas très beau à voir mais ne vous laissez pas tromper par les apparences car c’est un des plats les plus intéressants des îles Hawaï. Il est préparé en cuisant lentement les feuilles de luau et le calamar dans du lait (ou de la crème) de coco jusqu’à ce qu’il devienne tendre, en ajoutant du sel et du sucre. Le résultat est dense, une purée crémeuse, savoureuse et douce. Il est souvent servi avec le Porc Lau Lau au déjeuner, mais il est assez délicieux pour être dégusté seul.

8. Le poi : un autre classique

Ici aussi l’esthétique n’est pas son point fort, mais le Poi Poi est un autre plat à connaître. On le prépare en faisant bouillir des racines de taro et en le mélangeant avec de l’eau afin d’obtenir une consistance veloutée.

9. Le loco moco : le plat des surfeurs

Le Loco-Moco (écrit parfois « locomoco » ou bien « loco moco ») est un plat hawaïen plein de glucides, inventé initialement pour les surfeurs. Il s’agit pratiquement de riz cuit à la vapeur, d’un œuf frit et d’un hamburger recouvert de sauce gravy (sauce marron américaine), et on peut le trouver très facilement.

 

Suivez aussi FineDiningLovers sur Facebook !

Tags