Blog

À boire et à manger

Cinq faits pour connaître le safran comme un pro

par FDL le

Share
Facebook Twitter ShareAddThis
Cinq faits pour connaître le safran comme un pro

Une épice indispensable en cuisine, le safran est un produit né en Asie (90% de sa quantité mondiale est produite en Iran) qui s’est répandu dans diverses types de cuisine dans le monde entier, notamment à Milan en Italie pour la recette du célèbre risotto à la milanaise.

Du safran, on connait le parfum et la couleur dorée mais voici 5 autres curiosités sur cette épice indispensable dans la cuisine d’un gourmet :

1. Le safran est l’épice la plus chère au monde pour une bonne raison : il faut 80 000 fleurs pour produire 453 gr de safran. La cueillette se fait à l’automne, à la main (le plus souvent fait par les femmes) qui détachent un à un les trois stigmates, avant qu’ils éclosent, c’est-à-dire à l’aube, pour conserver la saveur et le parfum.

2. Durant le Moyen Age, ceux qui osaient mélanger le safran avec des ingrédients moins précieux étaient brulés vifs. Le safran étaient aussi utilisé comme cosmétique et pour colorer les vêtements et les tissus.

3. Le safran a des propriétés anti-bactériales et antivirales, et est parfait pour les maux d’estomacs, la toux et la bronchite. Par ailleurs, il parait que le safran aurait des pouvoirs aphrodisiaques. Cléopâtre le savait déjà : l’arôme qui reste sur la peau après un long bain dans le safran rendaient ses hommes fous de désir.

4. Il y a des règles internationales qui définissent sa qualité, basées sur 4 catégories dont la couleur, l’arôme et la saveur, le tout contrôlé par des dégustateurs professionnels.

5. Vous voulez enlever l’après-goût du safran ? Ecrasez-le entre deux feuilles d’aluminium avant de l’utiliser.

Vous voilà incollable sur le safran !

Tags