Blog

News et tendances

Les Français, Passionnés de Cuisine, ne croient pas en leurs Talents

par FDL le

Share
Facebook Twitter ShareAddThis
Les Français, Passionnés de Cuisine, ne croient pas en leurs Talents
Photo Moyan Brenn - Flickr.com

Une étude internationale sur les connaissances, les expériences et les pratiques en matière de cuisine, vient d’être rendue publique. Réalisée au cours de l’été 2014 par le cabinet GFK, elle a été conduite auprès de 27 000 personnes réparties dans 22 pays. Sur les 1 504 Français interrogés, il ressort que c’est dans l’Hexagone que l’on trouve le plus de personnes avec une passion culinaire, bien que ce ne soit pas le pays où la population y consacre le plus de temps. Autre paradoxe plus surprenant, les Français manqueraient de confiance en eux quant à leurs compétences culinaires.

6,5 heures, c’est le temps moyen au niveau mondial dédié à la préparation des repas chaque semaine. Une moyenne qui établit à un peu moins d’une heure par jour le temps passé en cuisine pour ceux qui s’adonnent à cette activité, avec une légère variante évidemment entre les hommes et les femmes puisque ces dernières cuisinent en moyenne 7,5 heures, contre 5 pour les hommes. Des chiffres tirés par certains pays plus que d’autres, notamment par l’Inde où les personnes cuisinent en moyenne 13 heures chaque semaine. A l’autre bout du baromètre, on trouve la Corée du Sud avec un temps hebdomadaire dédié à la cuisine d’environ 4 heures. Un chiffre qui pourrait se justifier par le succès de la street food. Les Français quant à eux y dédient en moyenne 5,5 heures par semaine. Les femmes comme partout ailleurs s’y consacrent davantage que les hommes avec 6,7 heures par semaine, malgré leur forte implication professionnelle. Pour elles, la cuisine est plus une activité du quotidien (33% pour les femmes, contre 21% pour les hommes); l’étude révélant en effet que plus de 62% des Français cuisinent au moins une fois par semaine et 27% tous les jours. Des chiffres qui dénoncent le manque de temps et non pas le manque d’intérêt puisque que le temps consacré à la cuisine progresse régulièrement avec l’âge (6,7 heures chez les plus  de 60 ans), à des périodes de la vie où les rythmes professionnels et familiaux son plus stabilisés. Mais surtout parce que les Français sont après les Chinois, ceux qui ont le plus de plaisir à enfiler le tablier. Un quart d’entre eux se déclare d’ailleurs passionné de cuisine – loin toutefois derrière les Italiens pour qui la cuisine est une passion pour 43% d’entre eux. Là encore, la tranche d’âge la plus concernée parle. Puisque c’est chez les 40-49 ans que l’on dénombre le plus de passionnés (30%). Une donnée à corréler sans aucun doute avec la notion de temps libre.

Pourtant, malgré cette passion culinaire (des chiffres d'ailleurs qui se recoupent avec une étude déjà publiée sur l'attachement des Français à leur gastronomie), les Français semblent manquer de confiance en eux puisque seulement 20% s’estime connaisseurs et expérimentés, alors qu’ils sont 40% par exemple en Turquie. « Le contexte socio-médiatique actuel positionne la cuisine comme un art culinaire d’excellence. Au-delà des chefs étoilés qui se mettent en scène, des amateurs particulièrement doués deviennent de nouvelles références hors de portée. En parallèle, la tradition du savoir-faire familial se perd, d’où un complexe des générations médianes vs leurs aînés, « meilleurs cuisiniers » justifie Anne Lerner, Directrice Associée chez GfK.

Tags